Nombre total de pages vues

mardi 23 avril 2013

Valves endobronchiques pour le traitement de l’emphysème sévère avec hyperinflation (RESET): un essai randomisé contrôlé

Options de traitement de l'emphysème. In Revue des Maladies Respiratoires Volume 26, Issue 10, December 2009, Pages 1118 - 1126
Source: http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0761842509735387

Les options de traitements sont peu nombreuses pour les patients atteints d’emphysème sévère. Nous avons étudié les bénéfices cliniques et la sécurité de l’utilisation de valves de réduction de volume du poumon (LVRXs) pour le traitement des patients atteints d’emphysème sévère avec hyperinflation pulmonaire.

Dans le cadre d’une étude randomisée, nous avons recruté des patients atteints d’emphysème sévère (d’âge ≥ 35 ans) dans trois centres situés au Royaume – Uni. A l’aide d’une séquence de randomisation, nous avons réparti les patients de manière aléatoire (sous ratio1:1, par blocs de quatre, stratifiés par centre) pour recevoir soit le traitement LVRC (groupe traitement LVRC), soit le meilleur traitement médical classique (groupe soins habituels). Le critère d’évaluation principal était la différence de réponse obtenue au Questionnaire respiratoire St-Georges (QRSG) entre le groupe traitement LVRC et le groupe soins habituels  à 90 jours, après le dernier acte de prodigation de soins (en intention de traiter) (…).

Entre le 27 janvier 2010 et le 25 octobre 2011, nous avons recruté et réparti de manière aléatoire 47 patients : 23 ont reçu le traitement LVRC et 24 ont reçu les soins habituels (23 patients de chaque groupe ont été inclus dans l’analyse d’intention de traiter). La réponse QRSG à 90 jours après réalisation  du dernier acte de soins était plus importante dans le groupe traitement LVRC que dans le groupe soins habituels (différence intergroupe à partir de la ligne de base : -8,36 points [Intervalle de Confiance – IC – 95% de -16,24 à -0,47] ; p=0,04). Nous n’avons détecté aucune différence intergroupe en ce qui concerne les évènements indésirables graves.

Nos résultats suggèrent que le traitement à l’aide de valves endobronchiques peut améliorer la qualité de vie chez des patients atteints d’emphysème sévère et d’hyperinflation pulmonaire. Dr Pallav L Shag MD et al, in The Lancet Respiratory Medicine, Early Online Publication, 23 April 2013

Financement: PneumRx

Source: The Lancet Online / Traduction et adaptation: NZ