Nombre total de pages vues

jeudi 23 mai 2013

Savoir quand couper et partir: mécanismes régissant l’abscission cytokinétique

Localisation des kinases Aurora. In Annales Pharmaceutiques Françaises Volume 67, Issue 2, Mars 2009, Pages 69-77
Source iconographique et légendaire: http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0003450909000042
L’abscission, étape ultime de la cytokinèse, désigne le découpage du point d’ancrage de la membrane, ou midbody, servant de lien entre deux cellules filles. Il est maintenant reconnu que l’abscission est un processus complexe, qui requière une régulation spatio-temporelle de sa machinerie, afin d’assurer une ségrégation chromosomique et une répartition du contenu cytoplasmique égales entre les cellules filles. Un défaut de coordination de ces événements résulte en des dommages génétiques. Ici, nous passons en revue les évidences qui suggèrent que la chronologie correcte de l’abscission est coordonnée par les réarrangements du cytosquelette et le recrutement de régulateurs de la machinerie de transport endosomal ESCRT (Endosomal Sorting Complex Requiered for Transport dans le texte) - comme CEP55 ou la protéine 1 à domaine MIT (MITD1) - vers le site d’abscission. De plus, nous discutons du mécanisme de surveillance connu sous le nom de Point de Contrôle d’Abscission, opérant sous l’étroit contrôle de la kinase mitotique Aurora –B (NoCut) ; qui de fait impose un délai d’exécution de l’abscission quand la chromatine est coincée dans le midbody.  Monica Agromayor and Juan-Martin Serrano, in Trends in Cell Biology – 964, online 22 May 2013, in press

Source: Science Direct / Traduction et adaptation: NZ