Nombre total de pages vues

mercredi 5 juin 2013

Transmission de la tuberculose résistante aux multi thérapies aux USA: étude transversale

Organisation de la surveillance et du contrôle de la tuberculose en France. In La revue de médecine interne Volume 30, Issue 2, February 2009, Pages 142 - 149
Source iconographique et légendaire: http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0248866308007686
La tuberculose résistante aux multi thérapies (MDR) représente une entrave à l’éradication de la tuberculose; toutefois, l’étendue de la tuberculose MDR et sa contagibilité restent inconnues. Nous avons étudié la transmission de la tuberculose MDR et les facteurs qui y contribuent aux USA.

Dans cette étude transversale, les données cliniques, démographiques, épidémiologiques, et les données concernant Mycobacterium tuberculosis ont été obtenues au cours des activités de « surveillance de routine » de tous les cas vérifiés de tuberculose MDR rapportés dans huit états des USA (Californie du 1er janvier 2007 au 31 décembre 2009, Texas du 1er janvier 2007 au 31 mars 2009, et les états du Colorado, Maryland, Massachusetts, New York, Tennessee, et Washington du 1er janvier 2007 au 31 décembre 2008). Des entretiens approfondis et des recensements systématiques de dossiers de santé ont été effectués, afin de définir et de valider les liaisons interpersonnelles.

168 cas de tuberculose MDR ont été rapportés dans ces huit états au cours de notre période d’étude. 92 sujets (55%) ont consenti à participer aux entretiens approfondis. 20 (22%) de ces sujets avaient développé une tuberculose MDR transmise aux USA ; un cas « source » a pu être identifié pour huit d’entre eux  (9%). 20 sujets (22%) avaient importé une tuberculose active (c'est-à-dire une pathologie confirmée par culture dans les trois mois après entrée aux USA). Chez 38 sujets (41%), la pathologie a été jugée récidivante ; de fait, 14 (15%) d’entre eux avaient montré un épisode identifié de tuberculose ailleurs qu’aux USA. Cinq sujets (5%) ont pu montrer une preuve documentée de traitement suivi pour un épisode précédent de pathologie aux USA ; c’est ainsi qu’ils ont été jugés en rechute. Pour neuf cas (10%), les données se sont révélées insuffisantes pour définir la raison précise de leur présentation.

Environ un cinquième des cas de tuberculose MDR aux USA peuvent être liés à une transmission ayant eu lieu sur le sol américain. Beaucoup d’individus contractent la tuberculose MDR avant leur entrée aux USA. La tuberculose MDR nécessite un diagnostic rapide afin de réduire les périodes potentielles d’infections ; les cliniciens devraient considérer la tuberculose latente de la même manière que la tuberculose patente pour ce qui est traitements à administrer – adaptés en fonction des résultats obtenus  au cours des essais cliniques testant la sensibilité aux antituberculeux des cas source – aux sujets exposés. Dr Patrick K Moonan DrPH et al, in The Lancet Infectious Diseases, Early Online Publication, 5 June 2013

Financement: Centers for Disease Control and Prevention

Source: The Lancet Online / Traduction et adaptation: NZ