Nombre total de pages vues

vendredi 30 août 2013

Obésité métaboliquement saine: épidémiologie, mécanismes, et implications cliniques

Prévalence de l'obésité - évolution depuis 1997 (OeEpi-Roche)
Source iconographique et légendaire: http://legacy.futura-sciences.com/fr/sante/focus/obesite/
L’obésité est devenue une épidémie mondiale soulevant de substantiels problèmes de santé, à la fois pour les individus et pour la société. Cependant, une certaine proportion de ces individus pourraient ne pas présenter de facteurs de risques augmentés de complications métaboliques reliées à leur obésité ; ils pourraient de ce fait être atteints d’une obésité métaboliquement saine sur un plan phénotypique*. Ce nouveau concept d’obésité métaboliquement saine pourrait prendre de l’importance, notamment pour ce qui est de la stratification des sujets en vue du traitement de leur obésité per se. Il n’existe toutefois pas, à ce jour, de critères universellement acceptés pour définir formellement l’obésité métaboliquement saine. De plus, de nombreuses questions se posent quant à la base biologique de ce phénotype, la stabilité de cet état d’  « obésité métaboliquement saine » dans le temps, et les facteurs prédictifs de ce phénotype. Nous rendons compte ici d’études observationnelles faisant apparaître la notion d’obésité métaboliquement saine et des paramètres clés qui permettraient de la distinguer de l’obésité classique. Nous discutons aussi des mécanismes biologiques sous-jacents définissant l’obésité métaboliquement saine, ainsi que de la nouvelle donne sur le plan de la santé publique et sur le plan clinique induite par cette définition nouvelle. Prof Norbert Stefan MD et al, in The Lancet Diabetes & Endocrinology, Early Online Publication, 30 August 2013

*l’obésité restant toutefois définie comme un excès de poids corporel dû principalement à un excès de tissu adipeux corporel (note du traducteur)

Source: The Lancet Online / Traduction et adaptation: NZ