Nombre total de pages vues

mercredi 2 octobre 2013

Desserrage du frein: restauration du transport axonal rapide dans les troubles neurodégénératifs

Exemple de transport axonal défectueux. Altération du transport axonal du Brain Derived Neurotrophic Factor (BNDF) dans la Maladie de Huntington (MH). (a) La huntingtine sauvage s'associe au complexe dynéine - dynactine qui est un des moteurs moléculaires responsable du transport de cargos le long des microtubules. Cette association se fait via la protéine HAP1.  (b) En situation pathologique, l'association huntingtine mutée/HAP1/dynactine est altérée, entraînant un détachement des protéines du complexe moteur des microtubules, et une réduction de la vitesse de transport de BNDF. In Revue Neurologique Volume 164, Issue 12, December 2008, Pages 977-994
Source iconographique et légendaire: http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0035378708002920
D'émergentes évidences suggèrent que les altérations du transport axonal rapide (FAT – fast axonal transport dans le texte) jouent un rôle clé dans plusieurs troubles neurodégénératifs. Certaines de ces maladies sont causées par des mutations affectant les moteurs ou adaptateurs moléculaires responsables de la médiation du FAT, et cause du transport défectueux des organelles comme les mitochondries et les vésicules que l’on rencontre dans la plupart – si ce n’est la totalité – des troubles neurodégénératifs. La relation entre les troubles neurodégénératifs et FAT est probablement due à l’extrême polarisation des neurones, qui s’organisent en axones et dendrites. Ces caractéristiques rendent les neurones particulièrement sensibles aux altérations de transport. Ici, nous passons en revue l’impact de telles interactions sur la survie des neurones. Nous discutons également des stratégies variées de restauration du FAT, ralentissant ce faisant la progression des maladies. Maria-Victoria Hinckelmann, Diana Zala, et Frédéric Saudou, dans Trends in Cell Biology - 998, publication en ligne avant-première, 30 septembre 2013

Source : Science Direct / Traduction et adaptation : NZ