Nombre total de pages vues

lundi 18 novembre 2013

Résistance aux antibiotiques – Nécessité de solutions globales

Antibiogramme. Test de résistance bactérienne à différents antibiotiques. Prof Patrick Linder, Université de Genève
Source iconographique et légendaire: http://www.rts.ch/decouverte/sante-et-medecine/corps-humain/microbes/2011375-quand-les-microbes-se-rebellent-les-resistances.html
Les causes de résistance aux antibiotiques sont complexes, et comprennent notamment une composante de comportement humain à de nombreux niveaux de la société ; les conséquences de la résistance aux antibiotiques affectant toutes les populations de la planète. Des parallélismes avec le changement de climat semblent aujourd’hui évidents. De nombreux efforts ont été entrepris pour décrire les différents aspects de la résistance aux antibiotiques et des interventions sont nécessaires afin d'en relever les défis. Cependant, des actions politiques coordonnées manquent cruellement, à la fois au niveau national comme au niveau international. Les antibiotiques ont tracé la route d’un développement médical – et social par ricochet – qui se révèle indispensable dans tous les systèmes de santé. 

Les progrès de la médecine moderne dans les domaines de la chirurgie lourde, la transplantation d’organe, les soins donnés aux prématurés, et la chimiothérapie du cancer; qui paraissent aujourd’hui évidentes; n’auraient pas été possibles sans l’accès aux traitements efficaces contres les infections bactériennes. Dans quelques années, nous aurons peut-être à faire face à de terribles revers  sur le plan médical, social, et économique, à moins que des actions coordonnées sans précédent soient immédiatement réalisées. Ici, nous décrivons la situation globale de la résistance aux antibiotiques, ses causes majeures et ses conséquences, et identifions les domaines clé pour lesquels une action d’urgence est nécessaire. Ramanan Laxminarayan PhD, dans The Lancet Infectious Diseases, publication en ligne en avant – première 17 novembre 2013

Source : The Lancet Online / Traduction et adaptation : NZ