Nombre total de pages vues

mercredi 26 mars 2014

Supplémentation maternelle en choline : approche nutritionnelle d’amélioration de la santé de la progéniture ?

Synthèse de la choline - acetyl - transferase (ChAT), enzyme nécessaire à la fabrication du neurotransmetteur acetylcholine (ACh) qui s'opère à la synapse: Choline + Acetyl-coenzyme A (ACoA)  = ACh. NB. la choline et l'ACoA font partie du cytosol.
Source iconographique et légendaire: http://www.med.univ-montp1.fr/enseignement/cycle_1/PCEM2/mod-integres/MI3_neuro/sensorialite/generalites_neuro/cours/cours2-3.htm
Note de l'auteur du présent post: on notera que l'apport de novo en choline est vital pour le fonctionnement d'un axone à ACh. 
Le rôle modulateur de la choline sur l’épigénome fœtal et l’impact de la fourniture de choline in utero sur la programmation fœtale et la santé sont de grand intérêt. Des études chez l’animal et/ou les êtres humains suggèrent que la supplémentation maternelle en choline pendant la grossesse apporte un important bénéfice à certains systèmes physiologiques chez la progéniture à venir, comme les fonctions cognitives, la réponse au stress et l’inhibition cérébrale. Du fait que les altérations du phénotype de la progéniture coïncident avec les modifications épigénétiques et les changements dans l’expression des gènes, la supplémentation maternelle en choline pourrait représenter une stratégie en matière de nutrition permettant d’améliorer la santé au cours de la vie à venir de l’enfant. De futures études permettront d’élucider plus avant les effets de la choline sur l’épigénome fœtal et pour déterminer le niveau de supplémentation en choline à apporter à la mère, nécessaire à l’optimisation des fonctions physiologiques de la progéniture. Xinyin Jiang, Allyson A. West, et Marie A. Caudill, dans Trends in Endocrinology and Metabolism – 935, publication en ligne en avant – première, 26 mars 2014


Source : Science Direct / Traduction et adaptation : NZ