Nombre total de pages vues

vendredi 6 juin 2014

Administration de tedizolid pendant 6 jours versus administration de linezolid pendant 10 jours pour le traitement d’infections bactériennes aiguës de la peau et des annexes de la peau (ESTABLISH-2) : un essai de non-infériorité de phase 3, randomisé en double aveugle

Cellules dendritiques de la peau, (...) colorées en jaune. Ces sentinelles du système immunitaire sont capables de détecter la présence de pathogènes (bactéries, virus...) pénétrant au sein de la peau et de convoyer ces informations aux lymphocytes T après avoir migré au niveau des ganglions cutanés qui drainent la peau.
Source iconographique et légendaire:   http://www.serimedis.inserm.fr/en/spotlight/362/maladies-infectieuses/page/1/SN/infectieux
De nouveaux antibiotiques sont nécessaires pour le traitement d’infections causées par des bactéries résistantes aux antibiotiques. Le tedizolid est une nouvelle oxazolidinone à effet antibactérien mise au point dans le but de fournir une activité contre les pathogènes Gram-positifs augmentée. Notre but était d’étudier l’efficacité et la sécurité de l’administration de tedizolid par voie intraveineuse puis per os, pour le traitement de patients atteints d’infections bactériennes aiguës de la peau et des annexes de la peau.

ESTABLISH-2 était un essai de non-infériorité de phase 3 randomisé, en double-aveugle, effectué entre le 28 septembre 2011 et le 10 janvier 2013 dans 58 centres situés dans neuf pays. Les patients (âgés 12 ans) atteints d’infections bactériennes aiguës de la peau et des annexes de la peau (cellulite ou érysipèle, abcès cutané grave, ou de plaie infectée), porteurs d’une lésion d’une surface minimale de 75 cm2 et avec infection à pathogène Gram positif suspectée ou avérée, ont été répartis par randomisation aléatoire (1:1) par blocs à l’aide d’un système de réponse vocale interactive pour recevoir tedizolid un fois par jour par voie intraveineuse (200 mg pendant 6 jours) ou linezolid deux fois par jour (600 mg pendant 10 jours), avec rétractation optionnelle. La randomisation a été stratifiée par région géographique et par type d’infection bactérienne aiguë de la peau et des annexes de la peau. Le critère principal évalué était la réponse clinique précoce (20% de réduction de la surface de la lésion à 48-72h après la ligne de base), avec une marge de non-infériorité de -10%. L’analyse a été effectuée sur population en intention de traiter. (…).

666 patients ont été assignés de manière aléatoire par randomisation pour recevoir  tedizolid (n=332) ou linezolid (n=334). 283 (85%) patients  du groupe tedizolid et 276 (83%) du groupe linezolid ont atteint la réponse clinique précoce (différence 2.6%, Intervalle de Confiance -IC- 95% de -3.0 à 8.2), satisfaisant ainsi à la marge de non-infériorité préspécifiée. Les évènements indésirables gastrointestinaux étaient moins fréquents chez les patients sous tedizolid que chez les patients sous linezolid, survenant chez respectivement 52 patients (16%) sur 331 et 67 patients  (20%) sur 327 de la population totale des patients pris en considération pour évaluation. Les événements indésirables dus aux traitements conduisant à une interruption de traitement ont été rapportés chez un (<1%) patient du groupe tedizolid et quatre (1%) du groupe linezolid.

Le tedizolid administré par voie intraveineuse puis per os, à raison de 200 mg pendant 6 jours n’était pas inférieur au linezolid 600 mg administré deux fois par jour pendant 10 jours pour le traitement de patients atteints d’infections aiguës de la peau ou des annexes de la peau, en hospitalisation comme en consultation externe.  Prof Gregory J Moran MD et al, dans The Lancet Infectious Diseases, publication en ligne en avant – première, 6 juin 2014

Financement : Cubist Pharmaceuticals


Source : The Lancet Online / Traduction et adaptation : NZ