Nombre total de pages vues

mardi 23 septembre 2014

Fonctions télomériques prenant racine sur « TERRA firma »

Les télomères (en jaune) sont des structures nucléoprotéiques qui protègent l'extrémité des chromosomes contre la dégradation.
Source iconographique et légendaire: http://www.inserm.fr/thematiques/cancer/dossiers/telomeres-et-telomerase
Les ARNs non codants à longues séquences répétées – nommés TERRAs – sont transcrits selon un mode soumis à régulation au niveau des télomères chez la plupart des eucaryotes. Les molécules TERRA sont des séquences géniques chromosomiques à séquences subtélomériques terminales spécifiques, et avec séquences répétées télomériques au niveau de leurs extrémités 3’. De récents travaux suggèrent que TERRA assure d’importantes fonctions au niveau des extrémités des chromosomes. TERRA préside à la régulation de la longueur des télomères par la modulation de l’exonuclease 1 et de la télomérase. TERRA préside également à la mise en place d'enzymes modificateurs de la chromatine lorsqu’il y a altération des télomères, permettant ce faisant la maturation de l’ADN et les changements de composition en protéines pendant la progression du cycle cellulaire. Nous passons en revue comment TERRA assure un large éventail de fonctions cellulaires vitales par son expression régulée et par l’élaboration d’un échafaudage moléculaire pour de nombreux enzymes. Claus M. Azzalin, Joachim Ligner, dans Trends in Cell Biology, publication en ligne en avant – première, 23 septembre 2014


Source : Science Direct / Traduction et adaptation : NZ