Nombre total de pages vues

vendredi 24 octobre 2014

#Ebola #EVD #épidémie #modélisation Dynamique et contrôle de la transmission du virus d’Ebola à Montserrado, Liberia : analyse par modélisation mathématique

Cartographie du foyer initial de l'épidémie d'EVD (Ebola). On notera que la zone définie par un halo rouge - zone de circulation du virus - recouvre une zone située en Guinée, ainsi qu'une autre zone, plus petite, située au nord du Liberia.
Source iconographique et légendaire: http://www.inserm.fr/espace-journalistes/l-inserm-et-l-institut-pasteur-identifient-une-nouvelle-variante-du-virus-ebola-en-guinee
Un renforcement considérable en matière d’intervention de santé publique est nécessaire, afin d’exercer un contrôle sur l’ampleur sans précédent de l’épidémie du virus ebola (EVD) en Afrique de l’Ouest. Les engagements internationaux visent à amplifier la capacité d’intervention dans trois domaines : nouveaux centres de traitement de l’EVD, constatation des cas par le truchement du dépistage systématique, et fourniture de kits de protection des habitations. Notre but était d’évaluer à quel point ces interventions pourraient être appliquées, à la fois sur un plan individuel et sur le plan des communautés, afin de prévenir la survenue de nouveaux cas d’EVD et de décès causés par l’EVD dans le futur.

Nous avons développé un modèle de transmission du virus Ebola permettant d’établir l’existence éventuelle d’une corrélation entre son étendue et le nombre de cas d’EVD et de décès par EVD rapportés dans la comté de Montserrado (Liberia). Nous avons appliqué de modèle pour l’évaluation de l’efficacité de l’augmentation du nombre de centres de traitement de l’EVD, de l’augmentation des actions de dépistage des cas nouveaux, et de la fourniture de kits de protection pour le contrôle de la propagation de la maladie à Montserrado. Les kits de protection fournis offraient une efficacité variant entre 10% et 50%. Nous avons effectué une comparaison prospective de ce que seraient les initiations d’intervention prévisionnelles commençant le 15 octobre 2014, le 31 octobre 2014, et le 15 novembre 2014. Le cadre de l’intervention a été défini et arrêté en termes de dépistage systématique et de capacité déclarée des centres de traitement de l’EVD en date du 23 septembre 2014, concernant également les compte-rendus de tous les schémas comportementaux et de contact entre les personnes relatifs à la transmission du virus en temps réel. Le critère principal d’évaluation était la mesure du nombre de cas attendus en date du 15 décembre 2014.

Nous avons estimé le taux basal de reproduction du virus EVD dans le comté de Montserrado à 2.49 (Intervalle de Confiance [IC] 95% 2.38-2.60). Notre postulat est que la mise à disposition de 4 800 lits supplémentaires dans les centres de traitement de l’EVD et la multiplication par cinq de la capacité de dépistage en novembre 2014 peut empêcher la survenue de 77 312 (IC 95% 68 400 – 85 870) cas d’EVD en rapport avec la situation arrêtée au 15 décembre 2014. En complétant ces mesures par la fourniture d’un kit de protection élèvera l’évaluation de la prévision de non -survenue de la maladie à 97 940 (90 096- 105 606) cas d’EVD. En cas de déploiement de ces mesures le 15 octobre 2014, ces mêmes interventions pourraient permettre la non – survenue de 137 432 (129 736 – 145 874) cas d’EVD. Si ces interventions sont reportées au 15 novembre 2014, nos prévisions sont que ces interventions permettront, au mieux, la non – survenue de 53 957 (46 963 – 60 490) cas d’EVD.

Le nombre total de lits dont les centres de traitement de l’EVD ont besoin pour contrôler efficacement l’EVD dans le comté de Montserrado dépasse les 1 700 unités promises par les États – Unis d’Amérique (USA) pour l’Afrique de l’Ouest tout entière. L’amplification du dépistage de nouveaux cas est nécessaire, afin de maximiser l’efficacité de l’augmentation de capacité des centres de traitement de l’EVD. La distribution de kits de protection peut encore augmenter le taux non – survenue de nouveaux cas d’EVD, mais cela n’est en aucun cas une mesure à prendre indépendamment d’autres mesures, pour le contrôle de la propagation de l’épidémie et pour en empêcher son catastrophique impact sur le nombre de cas d’EVD et de décès dus à l’EVD. Joseph A Lewnard et al, dans The Lancet Infectious Diseases, publication en ligne en avant – première, 24 octobre 2014

Financement: US National Institute of Health

Source: The Lancet Online / Traduction et adaptation: NZ