Nombre total de pages vues

mardi 16 décembre 2014

#blinatumomab #leucémielymphoblastique #HSCT #cellulesB Innocuité et activité du blinatumomab chez des patients adultes atteints de leucémie lymphoblastique récidivante ou réfractaire à cellules précurseurs B : étude multicentrique de phase 2 à simple bras

Origine des leucémies.
Source iconographique: http://sante.lefigaro.fr/actualite/2014/02/07/21971-leucemies-lenfant-pronostic-survie-sameliore
Les adultes, atteints de leucémie lymphoblastique aigüe récidivante ou réfractaire cellules B précurseurs ont un pronostic peu favorable. Le blinatumomab est un construit ciblant CD19, un antigène abondamment exprimé chez les cellules de la lignée B leucémique. Notre but était de confirmer l’activité et le profil d’innocuité du blinatumomab pour la leucémie aigüe.

Dans une étude de phase 2 multicentrique, ouverte et à simple bras, nous avons recruté des patients atteints de leucémie primaire réfractaire ou récidivante (première récidive dans les 12 mois de la première phase de rémission après transplantation allogénique de cellules souches hématopoïétiques [HSCT] ou après non réponse à une première thérapie de rattrapage ou au-delà) à chromosome Philadelphie négative. Les patients ont reçu le blinatumomab (9 μg/jour pendant les 7 premiers jours et 28 μg/jour ensuite) par perfusion intraveineuse pendant 4 semaines, toutes les 6 semaines (jusqu’à cinq cycles) per protocol. Le critère primaire d’évaluation était la rémission complète (RC) ou RC partielle avec rétablissement hématologique des numérations globulaires du sang périphérique (RCh) au cours des deux premiers cycles. L’analyse a été effectuée sur population en intention de traiter. (…).

Entre le 13 janvier 2012 et le 10 octobre 2013, 189 patients ont été recrutés et traités avec le blinatumomab. Après deux cycles, 81 (43%, Intervalle de Confiance [IC] 95% 36-50) patients ont atteint une RC ou une RCh : 65 (33%) patients présentaient une RC et 18 (10%) une RCh. 32 (40%) des patients atteignant une RC/RCh ont subi une HSCT allogénique. Les événements indésirables de grade 3 les plus fréquents étaient neutropénie fébrile (48 patients, 25%), neutropénie (30 patients, 16%), et anémie (27 patients, 14%). Trois (2%) patients présentaient un syndrome de relâchement des cytokines de grade 3. Les événements neurologiques de grade 3 ou de grade 4 les plus sévères sont survenus chez 20 (11%)  et quatre (2%) patients respectivement. Les investigateurs ont statué que trois décès survenus au cours de l’étude (dus à une septicémie, septicémie à Escherichia coli et infection à Candida) sont directement liés aux traitements.

Le blinatumomab appliqué en monothérapie a montré une activité antileucémique chez des patients adultes atteints de leucémie aigüe réfractaire ou récidivante à cellules précurseurs B à facteur pronostique négatif. L’étude plus avant des traitements blinatumomab plus tôt dans l’évolution de la maladie et en combinaison d’autres approches de traitements est recommandée. Dr Max S Topp MD et al, dans The Lancet Oncology, publication en ligne en avant – première, 15 décembre 2014

Financement : Amgen

Source : The Lancet Online / Traduction et adaptation : NZ