Nombre total de pages vues

vendredi 30 janvier 2015

#Cell #reticulumsarcoplasmique #SERCA #micropeptide #ARN #myoréguline #phospholamban #sarcolipine Un micropeptide codé par un supposé ARN non codant de grande longueur soumet la performance musculaire à régulation

La myoréguline est un micropeptide spécifique du muscle squelettique soumettant à régulation la performance musculaire par la modulation de la mobilisation du calcium intracellulaire.
KO = Kock Out
WT=Type Sauvage (Wild Type)
SR = Réticulum Sarcoplasmique (Sarcoplasmic Reticulum)
Contractility = Contractilité
RyR = Récepteur de la ryanodine
Source iconograpique et légendaire: http://www.sciencedirect.com/science/journal/aip/00928674
Les micropeptides fonctionnels peuvent de fait être dissimulés par des ARNs qui apparaissent comme non codants. Nous avons découvert un micropeptide à séquence conservée, que nous avons appelé myoréguline (MLN), codé par un ARN spécifique du muscle squelettique et identifié comme supposé ARN non codant de grande longueur. La MLN partage des similarités structurelles et fonctionnelles avec le phospholamban (PLN) et la sarcolipine (SLN), qui inhibe SERCA*, la pompe membranaire qui contrôle la relaxation musculaire par régulation de la captation de Ca2+ dans le réticulum sarcoplasmique (SR). Le MLN interagit directement avec SERCA, empêchant la captation du Ca2+ dans le SR. Contrairement au PLN et à la SLN, qui sont exprimées dans les fibres musculaires cardiaques et les fibres musculaires squelettiques à contraction lente, MLN est fortement exprimé dans le muscle squelettique. Une délétion génétique de MLN chez la souris amplifie la mobilisation du Ca2+ au niveau du muscle squelettique et améliore sa performance dans l’exercice. Ces découvertes permettent l’identification de MLN comme régulateur important de la physiologie du muscle squelettique et met en avant la possibilité de voir s’ajouter d’autres micropeptides à la liste de ceux déjà connus pour être codés par des ARNs notifiés comme non codants. Douglas M. Anderson et al dans Cell, publication en ligne en avant – première, 29 janvier 2014

*SERCA : Ca2+ATPase du réticulum sarco/endoplasmique

Source : Science Direct / Traduction et adaptation : NZ
Enregistrer un commentaire