Nombre total de pages vues

lundi 16 février 2015

#trendsinendocrinologyandmetabolism #PLIN #protéines #tissuadipeux #lipides Comprendre les rôles de PLIN5 : de la biologie cellulaire à la physiologie

L’inhibition de la mobilisation des graisses (lipolyse) par la cellule adipeuse diminue la résistance à l’insuline en augmentant la lipogénèse de novo
Source iconographique et légendaire : http://www.inserm.fr/espace-journalistes/obesite-et-sensibilite-a-l-insuline-la-piste-de-la-lipolyse
La découverte de la périlipine a provoqué une avancée conceptuelle majeure dans la compréhension de la lipolyse du tissu adipeux et a généré un grand intérêt pour la recherche sur la biologie des gouttelettes lipidiques. La découverte d’autres protéines PLIN a, par la suite, révélé des informations sur les profils de distribution du tissu adipeux, ses localisations subcellulaires, et sur leurs propriétés de liaison aux lipides et d’autres fonctions cellulaires divergentes. PLIN5 est hautement exprimée dans les tissus oxydatifs comme le muscle squelettique, le foie, le cœur, et joue un rôle central dans l’homéostasie lipidique dans ces tissus. Les études effectuées dans des systèmes cellulaires ont permis définir certains rôles métaboliques de la protéine PLIN5 et démontré les interactions avec d’autres protéines qui sont requises pour ces fonctions. Nous examinons de récentes études in vivo, et posons la question de savoir si les évidences tirées d’approches de biologie cellulaire sont en cohérence avec les rôles physiologiques de PLIN5. Rachel R. Mason, Matthew J. Watt, dans Trends in Endocrinology and Metabolism, publication en ligne en avant – première, 11 février 2015  

Source : Science Direct  / Traduction et adaptation : NZ