Nombre total de pages vues

lundi 4 mai 2015

#Cell #N6-Méthyldéoxyadénosine #Chlamydomonas N6-Méthyldéoxyadénosine comme marqueur des sites actifs d’initiation de la transcription chez Chlamydomonas

La méthylation sur la N6-adénine se distribue dans le génome de Chlamydomonas d’une manière distincte des marqueurs cytosine méthyl, plus étudiée, et est associée à l’initiation de la transcription de gènes actifs.  
N6-Méthyldéoxyadénosine (6mA ou m6A) est une modification préservée de l’ADN, des procaryotes aux eucaryotes. Ladite modification de l’ADN est très répandue chez les bactéries et agit aussi bien dans la réparation des mésappariements de l’ADN que dans la ségrégation chromosomique et la régulation de la virulence. En revanche, la distribution et la fonction de 6mA chez les eucaryotes reste peu claire. Ici, nous présentons une analyse complète de la variété du « paysage » 6mA dans le génome du Chlamydomonas, en utilisant d’autres approches de séquençage. Nous avons identifié une modification de 6mA dans 84% des gènes de Chlamydomonas. Nous avons trouvé que Chlamydomonas se localise principalement dans les dinucléotides ApT autour des sites d’initiation de la transcription (TSS) en affectant une distribution bimodale et révèle, ce faisant, sa fonction de marqueur de gènes en activité. Un schéma périodique de 6mA a aussi été observé en basse résolution, qui est associé à une distribution de nucléosomes à proximité du TSS, suggérant un rôle possible dans le positionnement du nucléosome. La cartographie nouvelle de 6mA, à l’échelle du génome et sa distribution unique au sein du génome de Chlamydomonas suggère un rôle de régulateur potentiel de l’expression de 6mA chez les organismes eucaryotes. Guoqiang Zhang et al, dans Cell, publication en ligne en avant-première, 30 avril 2015

Source iconographique, légendaire, rédactionnelle : Science Direct / Traduction et adaptation : NZ  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire