Nombre total de pages vues

mercredi 6 mai 2015

#thelancetoncology #tumeursneuroendocrines #pazopanib #octreotide Pazopanib et octreotide à action prolongée pour traitement de tumeurs neuroendocrines avancées et bien différenciées : étude multicentrique de phase 2 sur groupe unique

Carcinome neuroendocrine pancréatique. Extrait de [Am J Surg Pathol 2012 Nov: 36 (11): 1666-73]
Source iconographique et légendaire: http://anabible.webethan.org/spip.php?page=print-article&id_article=845&lang=fr
Les options de traitement des tumeurs neuroendocrines avancées et bien différenciées (NETs) sont peu nombreuses. Le pazopanib, petite molécule, est un inhibiteur kinasique multicible qui inhibe les récepteurs VEGF 1, 2, et 3. Nous avons effectué une étude de l’efficacité du pazopanib en association avec l’octreotide à action prolongée chez des patients atteints de NETs avancés.

Nous avons entrepris une étude (…) de cohorte chez des patients atteints de tumeurs carcinoïdes ou de NETs pancréatiques, en groupe unique avec application d’un protocole en deux étapes. Les patients ont reçu le pazopanib à raison de 800 mg par jour par voie orale ainsi que l’octreotide à la dose appliquée avant leur inclusion dans le présent essai. L’objectif principal de l’étude était l’évaluation par analyse sur en intention de traiter de la proportion de patients montrant une réponse objective, selon les investigateurs.   Cette étude s’est terminée en mars 2014.

Entre le 12 avril 2007 et le 2 juillet 2009, nous avons recruté 52 patients : 32 sujets atteints de NETs pancréatiques 20 sujets atteints de tumeurs carcinoïdes. Sept (21.9%, Intervalle de Confiance [IC] 95% 11.0-38.8) des 32 patients atteints de NETs pancréatiques ont montré une réponse objective au traitement. Nous n’avons détecté aucune réponse dans la cohorte de patients atteints de tumeurs carcinoïdes au cours de la première étape (…).
Parmi les effets toxiques relevés, on comptabilisait un patient présentant une hypertriglycéridémie de grade 4 et une thrombose de grade 4 ; les événements de grade 3 les plus fréquents étant augmentation des aminotransférases et neutropénie, chacun d’entre eux survenant chez 3 patients. Chez tous les 52 patients, les effets toxiques les plus fréquemment relevés étaient fatigue (39 [75%]), nausée (33 [63%]), diarrhée (33 [63%]), et hypertension (28 [54%]).

Le traitement au pazopanib est associé à une réponse tumorale chez les patients atteints de NETs pancréatiques, mais pas chez les patients atteints de tumeurs carcinoïdes. Une étude randomisée contrôlée de phase 3 pour évaluation du pazopanib dans les cas de NETs pancréatiques se justifie. Alexandria T Phan, MD, et al, dans The Lancet Oncology, publication en ligne en avant-première,  5 mai 2015

Financement : US National Cancer Institute (NCI) of the National Institutes of Health (NIH).

Source: The Lancet Online / Traduction et adaptation: NZ