Nombre total de pages vues

vendredi 27 novembre 2015

#thelancethaematology #thérapiecellulaire #cellulesstromalesmésenchymateuses #maladiedugreffoncontrel’hôte Survie après thérapie cellulaire à l’aide de cellules stromales mésenchymateuses en cas de maladie du greffon contre l’hôte réfractaire aux stéroïdes

Chambre stérile avec une patiente ayant reçu une greffe de moëlle osseuse. Leucémie myéloïde. © Inserm, M. Depardieu
Source iconographique et légendaire: 
http://www.inserm.fr/actualites/rubriques/actualites-recherche/maladie-du-greffon-contre-l-hote-une-nouvelle-piste-therapeutique
La maladie du greffon contre l’hôte (GVHD) représente une limitation majeure dans la transplantation allogénique de cellules souches hématopoïétiques (GCSH), contre laquelle aucun traitement n’est disponible. L’utilisation de cellules stromales mésenchymateuses (CSM) est devenue une pratique standard dans certains pays européens, mais il existe une controverse quant à leur bénéfice. Le but de cette méta-analyse était d’analyser les données disponibles argumentant en faveur du bénéfice d’un traitement CSM dans la GVHD aigüe résistante aux stéroïdes.

Nous avons effectué une revue de littérature systématique afin d’évaluer la réponse et la survie après traitement CSM chez des patients atteints de GVHD aigüe résistante aux stéroïdes. Nous avons recherché dans les bases de données MEDLINE, Embase, Ovid, et Cochrane rassemblant des données publiées, et nous avons fait usage ClinicalTrials.gov et d’autres sites internet pour trouver des études non encore publiées et des résumés de conférence. Nous avons inclus des études prospectives et rétrospectives sur l’administration de CSMs chez des patients atteints de GVHD aigüe réfractaires aux stéroïdes. Les données ont été extraites par deux investigateurs indépendamment l’un de l’autre, selon des critères stricts de sélection. Un modèle à effets aléatoires a été  utilisé afin de mutualiser les résultats d’une étude à l’autre, afin de pallier l’hétérogénéité des données. Le critère principal d’évaluation retenu était la survie à 6 mois à partir de la première perfusion de CSMs.

Nous avons identifié 628 citations avec notre recherche, dont 610 ont été exclues après passage en revue, plus cinq autres qui ne contenaient pas de données pertinentes. Ainsi, notre méta-analyse incluait 13 études non-randomisées à risque modéré de biais, comprenant un total de 336 patients. Six études ont fourni des données d’analyse de résultats principaux (119 patients). La survie à six mois après traitement CSM était de 63% (Intervalle de Confiance [IC] 95% 50 – 74, I2=41%). La survie n’a montré aucune différence par rapport à l’âge, le milieu de culture CSM, ou la dose de CSM délivrée.

Les évidences disponibles suggèrent que la perfusion de CSMs pourrait être un traitement acceptable pour les patients atteints de GVHD aigüe réfractaire aux stéroïdes. Les essais cliniques randomisés seront à mettre en œuvre d’urgence, afin d’évaluer différentes modalités de traitement. Dr Shahrukh Hashmi, MD, et al, dans The Lancet Haematology, publication en ligne en avant-première, 26 novembre 2015

Financement : aucun

Source : The Lancet Online / Traduction et adaptation : NZ

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire