Nombre total de pages vues

mardi 5 janvier 2016

#Cell #DROSHA #MicroARN #RNAse #DICER Structure de l’enzyme DROSHA chez l’homme

La structure de DROSHA, jusqu'à présent insaisissable, fournit de nouveaux éclairages sur le mécanisme de reconnaissance et de clivage des microARNs naissants au cours des étapes précoces de leur maturation; et révèle une similarité inattendue entre DOSHA et DICER, l'enzyme responsable de la seconde étape de maturation des microARNs. 
La maturation des MicroARN est initiée par la RNAse DROSHA qui clive la structure tige-boucle des micro-ARN primaires. DROSHA fonctionne de concert avec son cofacteur DGCR8 sous la forme d’un complexe DGCR8-DROSHA hétérodimérique nommé Microprocesseur. Ici, nous faisons état de la structure rayons-X du complexe DROSHA en complexe avec l’hélice C-terminale de DGCR8. Nous révélons que DROSHA contient deux sites de liaison DGCR8, un sur chaque domaine RNAse III (RIIID), jouant le rôle de médiateur de l’assemblage du Microprocesseur. La structure globale de DROSHA est étonamment similaire à celle de DICER bien qu’aucune homologie de séquence hormis celle de la partie C-terminale n'apparaisse, suggérant que DROSHA pourrait avoir évolué à partir d’un homologue DICER. DROSHA montre des caractéristiques uniques, notamment des motifs en doigts de zinc non classiques, une insertion longue dans le premier RIIID, ce qui explique la fonction de règle graduée de mesure d’entités d’une longueur de 11 paires de bases de DROSHA. Notre étude implique l’origine évolutionnaire de DROSHA et permet d’élucider les bases moléculaires de l’assemblage du Microprocesseur et du processus de maturation  micro-ARN primaires. S. Chul Kwon et al, dans Cell, publication en ligne en avant-première, 31 décembre 2015

Source iconographique, légendaire et rédactionnelle: Science Direct / Traduction et adaptation : NZ 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire