Nombre total de pages vues

vendredi 5 février 2016

#trendsinecologyandevolution #dispersionanimale #traçabilité Traçabilité de la dispersion animale : des mouvements individuels aux à l’assemblée communautaire et à la dynamique au niveau mondial

Cellules de Tetrahymena thermophilia*. Exemple de photographie en microscopie utilisée pour le suivi des populations et de la dispersion en microcosmes.
Source iconographique et légendaire: http://www.cnrs.fr/inee/communication/breves/b122.html
La dispersion est l’un des processus clé du façonnage des aires de répartition et des assemblages communautaires, mais nous possédons peu de connaissances à propos de la dispersion animale au niveau de l’individu, de la population et de la communauté, ou à propos de la corrélation entre dispersion et la colonisation de nouveaux espaces. Ce fait est largement du à la difficulté d’étude des mouvements individuels à une échelle spatiotemporelle pertinente, menant à une disparité entre étude directe de la dispersion et notre compréhension de la construction de la biodiversité à une grande échelle. Les récentes avancées réalisées dans le domaine des technologies de repérage permettent de combler cet écart. Nous proposons une méthode permettant de lier mouvement, dispersion, écologie et biogéographie. En particulier, nous offrons un cadre de revalorisation, des processus survenant au niveau individuel aux schémas globaux de biodiversité.  Knud Andreas Jønsson, et al, dans Trends in Ecology and Evolution, publication en ligne en avant-première, 3 février 2016

Source : Science Direct / Traduction et adaptation : NZ

*Tetrahymena est un protozoaire - protiste - cilié (...) vivant de manière autonome en eau douce (note du traducteur)