Nombre total de pages vues

mardi 22 mars 2016

#thelancet #tuberculose #migrants #royaumeuni Prévalence et facteurs de risque de tuberculose active chez les migrants dépistés avant leur entrée au Royaume-Uni : étude transversale fondée sur la population

Migrants en provenance du Pakistan abordant les rivages de l'île de Kos. Août 2015
Source: http://www.bbc.co.uk/news/world-europe-34105989
Un nombre croissant de pays à incidence réduite de tuberculose, intègrent les tests de dépistage de la tuberculose dans les étapes de pré-intégration des migrants. Nous présentons les premières estimations de la prévalence et des facteurs de risque de tuberculose chez les migrants en provenance de pays à haute incidence de cette pathologie, où ils ont subi des tests de dépistage avant leur entrée au Royaume-Uni.

Nous avons effectué une étude transversale fondée sur la population chez les demandeurs de visas de longue durée, et qui étaient soumis à des tests de dépistage de la tuberculose avant leur entrée au Royaume-Uni, à l’occasion d’un programme pilote, entre le 1er octobre 2005 et le 31 décembre 2013. Le critère principal d’évaluation de l’étude était la prévalence de tuberculose bactériologiquement confirmée. Nous avons fait usage de la régression de Poisson pour estimer la prévalence brute, et créé un modèle de régression logistique à variables multiples afin d’identifier les facteurs de risque en lien avec le critère principal d’évaluation de l’étude.

476 455 demandeurs de visas ont subi les tests de dépistage ; et la prévalence brute de tuberculose bactériologique était 92 (IC 95% 84-100) pour 100 000 sujets. Après ajustement pour l’âge et le sexe, les facteurs qui étaient fortement associés à un risque augmenté de pathologie bactériologiquement confirmée au dépistage effectuée au cours des étapes préliminaires d’intégration étaient les contacts familiers avec des personnes atteintes de tuberculose, rapportés par auto-évaluation  (rapports de cote [odds ratio] 11.6, Intervalle de Confiance [IC] 95% 7.0-19.3 ; p<0.0001) et le fait d’être candidat à l’installation dépendant de l’obtention de visas pour pouvoir s’installer (1.3, 1.0-1.6 ; p=0.0203).

Les migrants rendant compte de contacts avec des personnes atteintes de tuberculose étaient les personnes présentant le plus haut risque de tuberculose aux tests de dépistage effectués lors des étapes de pré-intégration. Afin de s’attaquer au fardeau de cette maladie fréquemment rencontrée chez les migrants, une approche collaborative de grande ampleur est nécessaire entre les pays concernés, avec des programmes de dépistage de pré-intégration, la mise en place de services sanitaires adéquats dans les pays d’origine, de programmes nationaux de contrôle de la tuberculose, et d’institutions de santé publique. Dr Robert W Aldridge, PhD, et al, publication en ligne en avant-première, 21 mars 2016

Financement :   Wellcome Trust, Medical Research Council, and UK National Institute for Health Research.

Source: The Lancet Online Traduction et adaptation: NZ