Nombre total de pages vues

mardi 8 mars 2016

#thelancethaematology #globulesrouges #transfusionsanguine #mortalitéhospitalière Procédures de traitement des globules rouges et taux de mortalité hospitalière : étude de cohorte à partir de registres de transfusion

Globules rouges normaux en absence d'oxygène.
Source iconographique et légendaire: http://www.inserm.fr/thematiques/genetique-genomique-et-bioinformatique/dossiers-d-information/drepanocytose
La qualité des globules rouges (GRs) varie selon la méthode de traitement du sang total recueilli chez les donneurs, et la méthode de traitement employée pourrait influer directement sur les résultats obtenus chez les patients transfusés en GRs. Notre but était d’évaluer s’il existe une association entre les taux de mortalité hospitalière et les méthodes de traitement et la durée de stockage des GRs.

Nous avons effectué une étude rétrospective de cohorte sur registre, utilisant des données provenant de trois hôpitaux de soins aigus situés à Hamilton, Ontario, Canada et de la Société Canadienne du Sang sur une période de 6 ans (2008-2014). Des patients adultes (≥18 ans) qui étaient admis à l’hôpital et qui ont reçu des transfusions de GRs étaient inclus dans l’étude. Tous les GRs utilisés pour transfusion étaient caractérisés et classés selon la méthode de traitement (filtration des globules rouges ou filtration du sang total) et durée de stockage (courte 1-7 jours, moyenne 8-35 jours, et longue 36-42 jours). Le critère principal d’évaluation de l’étude était le taux de mortalité hospitalière. Nous avons utilisé le modèle de régression aléatoire proportionnelle de Cox (Cox) avec variables de stratification dépendantes du temps, et pondéré par les covariables des patients.

Entre le 1er avril 2008 et le 31 mars 2014, 91 065 transfusions de GRs ont été effectuées chez 23 634 adultes qui ont été inclus dans les analyses. Quand la durée de stockage était prise en compte dans le modèle, la mortalité hospitalière était augmentée de manière significative avec les unités filtrées de sang total, en comparaison du groupe de référence des unités de globules rouges filtrés soumis à un stockage de durée moyenne (hazard ratio 2.19, Intervalle de Confiance -IC- 1.09-4.42 ; p=0.033). Les différences entre les autres durées de stockage et les méthodes de traitement des prélèvements n’étaient pas significatives.

L’effet potentiel des méthodes de traitement du sang total sur les résultats obtenus chez les patients est digne d’être étudié plus en détail, du fait que les effets indésirables pourraient être réduits par des changements mineurs apportés aux méthodes de traitement des sangs et aux politiques de gestion des stocks. Prof Nancy M Heddle, MSc, et al, dans The Lancet Haematology, publication en ligne en avant-première, 4 mars 2016

Financement : Société Canadienne du Sang, Santé Canada, Instituts de Recherche en Santé du Canada

Source : The Lancet Online / Traduction et adaptation : NZ