Nombre total de pages vues

lundi 21 mars 2016

#trendsinendocrinologyandmetabolism #insulinorésistance #PPARβ/γ Déchiffrage des effets du PPARβ/γ sur l’insulino-résistance et les maladies cardiovasculaires

Voies de signalisation PPAR - alpha et PPAR - gamma.
Diet, adipose tissue = Régime alimentaire, tissu adipeux
Cell membrane = Membrane cellulaire
Fatty acids = Acides gras
Cell Nucleus = Noyau cellulaire
Lipoxygenases, Cyclooxygenases = lipoxygénase, cyclo-oxygénase
Prostaglandins, Leukotrienes = Prostaglandines, Leucotriènes
Source iconographique: https://en.wikipedia.org/wiki/Peroxisome_proliferator-activated_receptor
La résistance à l’insuline précède la dyslipidémie et le développement d’un diabète de type 2. Des données précliniques suggèrent que le récepteur activé par les proliférateurs de peroxysomes (PPAR) β/γ peuvent prévenir et traiter résistance à l’insuline et diabète de type 2 induits par l’obésité, alors que les essais cliniques montrent tout leur potentiel dans l’étude de la dyslipidémie.
Cette revue de littérature est un résumé des connaissances nouvelles relatives aux effets antidiabétiques des activateurs  PPARβ/γ -  actions anti-inflammatoires incluses - ainsi que leur capacité à inhiber le stress du Réticulum Endoplasmique (RE), la lipogénèse hépatique et à améliorer les composantes de l’athérogénèse et de  la sensibilité à l’insuline; de même qu’à activer les voies de signalisation qui sont également stimulées par l’exercice. Les résultats provenant d’essais cliniques sont aussi examinés. La dissection des effets des ligands  PPARβ/γ sur la sensibilité à l’insuline et l’athérogénèse pourrait fournir une base pour le développement de thérapies pour la prévention et le traitement du diabète de type 2 et des maladies cardiovasculaires. Manuel Vàsquez-Carrera, et al, dans Trends in Endocrinology & Metabolism, publication en ligne en avant-première, 20 mars 2016


Source : Science Direct / Traduction et adaptation : NZ