Nombre total de pages vues

mercredi 13 avril 2016

#thelancetpsychiatry #dépression #anxiété Élargissement de l’accès au traitement de la dépression et de l’anxiété: analyse globale du retour sur investissement

Les cinq maladies mentales les plus connues sont les suivantes: schizophrénie, trouble bipolaire ou psychose maniacodépressive, dépression sévère et persistante, troubles de la personnalité limite ou borderline et trouble obsessionnel ou TOC.
Source iconographique et légendaire: http://www.e-sante.fr/5-maladies-mentales-plus-connues/actualite/1526 
Les troubles dépressifs et anxieux sont des troubles très fréquents et très invalidants ; résultant non seulement en une immense misère et perte de santé humaines, mais aussi en une baisse du rendement économique. Ici, nous proposons un cas d’investissement global qui permettrait de renforcer les réponses au fardeau de santé publique et au fardeau économique que représentent la dépression et les troubles anxieux.

Dans cette analyse globale de retour sur investissement, nous avons fait usage du module de santé mentale de l’outil OneHealth pour calculer les coûts de traitements et les bénéfices de santé à prévoir entre 2016 et 2030, dans 36 pays. Nous partons du principe que le taux de couverture du traitement sera en croissance linéaire. Nous avons tablé sur une modeste amélioration de 5% à la fois en matière de capacité à travailler et de productivité au travail comme résultats du traitement, et l'avons par la suite associée aux taux d’activité et au produit intérieur brut par travailleur, prévalant dans chaque pays.

La valeur actuelle nette d’investissement nécessaire à l’accroissement de l’efficacité de couverture de traitement des troubles dépressifs et anxieux est estimée à 147 milliards US$. Le retour sur investissement estimé en est également substantiel. En termes d’impact sur la santé, l’accroissement de la couverture en traitement conduit à 43 millions d’années supplémentaires de vie saine sur toute la période d’accroissement de l’effort. Placer une valeur économique sur toutes ces vies-années saines gagnées représente une valeur nette de 310 milliards US$. De même que ces bénéfices intrinsèques associés à l’amélioration de la santé, l’accroissement des traitements des troubles mentaux communs mène également à un substantiel gain en productivité (valeur actuelle nette de 230 milliards US$ pour ce qui est du résultat dû à l’accroissement des traitements pour dépression et 169 milliards US$ pour ce qui est des troubles anxieux). Au sein des groupes de revenus pris dans chaque pays, le rapport bénéfice/coût était de 2.3-3.0 sur 1 lorsque les bénéfices économiques seuls étaient pris en considération, et de 3.3-5.7 sur 1 lorsque la valeur des bénéfices sur la santé était également incluse dans l’évaluation.  

L’analyse du retour sur investissement du type de celle qui est rapportée ici peut contribuer fortement à un investissement à l’équilibre de l’action à mener pour faire face au fardeau des troubles mentaux les plus communs dans le monde. Dr Dan Chisholm, PhD, et al, dans The Lancet Psychiatry, publication en ligne en avant-première, 12 avril 2016

Financement : Grand Challenges Canada

Source : The Lancet Online / Traduction et adaptation : NZ

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire