Nombre total de pages vues

vendredi 3 juin 2016

#trendsinendorcrinologyandmetabolism #exclusif #adiposité #tissuadipeux #diabésité Rôles émergents des cellules progénitrices du tissu adipeux dans le développement tissulaire, l’homéostasie, l’expansion et la thermogénèse

Tissu adipeux.
Source iconographique: http://www.fitforlife.fr/nutrition/tissu-adipeux-graisses-recalcitrantes/
Les cellules souches ou progénitrices sont essentielles au développement, l’homéostasie, l’expansion, et la régénération de nombreux tissus. Au sein même du tissu adipeux blanc siègent des cellules progénitrices de la fraction stromale-vasculaire du tissu adipeux blanc (ACPs) qui peuvent proliférer et se différencier en adipocytes blancs ou adipocytes bruns qui peuvent contrôler l’adiposité. De récentes études ont commencé à montrer que les ACPs peuvent être manipulées pour contrôler l’adiposité et contrer la « diabésité ». Cependant, il reste beaucoup d’inconnues sur l’identité des ACPs et de leur mode de contrôle de l’adiposité en réponse à divers signaux internes (homéostatiques) et externes. Ici, nous discutons des récentes avancées dans notre compréhension des progéniteurs adipeux et couvrons toute une série de sujets, incluant notamment les lignées de cellules souches/progénitrices, là où elles siègent, leur développement et leur rôle à l’âge adulte, ainsi que leur rôle dans la formation d’adipocytes bruns induite par le froid. Daniel C. Berry, et al, dans Trends in Endocrinology & Metabolism, publication en ligne en avant-première, 1er juin 2016


Source : Science Direct / Traduction et adaptation : NZ