Nombre total de pages vues

lundi 18 juillet 2016

#thelancetneurology #AVC #thrombolyse #alteplase Résultats fonctionnels d’une thrombolyse pré-hospitalière effectuée en unité mobile de traitement d’une attaque cérébrale en comparaison d’un traitement conventionnel : étude observationnelle fondée sur les registres de données mutualisées

C’est à Berlin que vous pourrez croisez cette belle ambulance sur laquelle est inscrit « STEMO » pour Stroke-Emergency-Mobile. En effet, Neurologica Corporation (USA) et la société Allemande Meytec GmbH ont mis leurs compétences en commun afin de mettre au point un système mobile de diagnostic des AVC. Placé dans un camion, le scanner CereTom™ apporte une qualité d’image et dispose une rapidité de mise en oeuvre, parfaitement adaptées à la prise en charge des AVC. Le médecin du véhicule peut ainsi décider d’une thrombolyse, sur les lieux même de l’évènement. Les images peuvent ensuite être transmises à des centres de référence afin qu’ils poursuivent la prise en charge.
Source iconographique et légendaire: 
http://www.geekmedical.fr/tag/scanner/
Les unités mobiles spécialisées de traitement des attaques cérébrales équipées d’appareils spécialisés de tomodensitométrie réduisent le délai d’intervention avant l’admission à l’hôpital ; cependant, les effets directs d’une thrombolyse pré-hospitalière sur les résultats cliniques n’ont pas été définis. Notre but était de comparer les résultats fonctionnels à trois mois après thrombolyse intraveineuse chez des patients ayant fait un accident vasculaire cérébral qui avaient reçu un traitement d’urgence en unité mobile de traitement ou un traitement conventionnel.

Dans cette étude observationnelle fondée sur des registres de données, des patients atteints d’AVC ischémique, ont reçu un traitement thrombolytique par voie intraveineuse (alteplase); soit dans un véhicule de traitement pré-hospitalier d’urgence des attaques cérébrales (STEMO) – service de soins pré-hospitaliers couvrant une population de 1.3 million d’habitants de Berlin (soins pré-hospitaliers) ou dans le cadre de soins conventionnels (prise en charge en ambulance classique et soins en service intra-hospitalier Universitaire Charité Campus Benjamin Franklin à Berlin).
Les données des patients en traitement, les résultats, ainsi que les données démographiques étaient documentées en STEMO (soins pré-hospitaliers) ou soins conventionnels (registres intra-hospitaliers). Le critère principal d’évaluation était la proportion de patients vivant à domicile sans assistance avant l’attaque et qui présentaient un Score de Rankin modifié (mRS) de 1 ou moins sur 3 mois. La régression logistique à variables multiples était ajustée pour la démographie, les comorbidités, et la gravité des attaques. (…).

Entre le 5 février 2011 et le 5 mars 2015, 427 patients ont reçu un traitement dans le véhicule STEMO, et leurs données introduites dans un registre de données pré-hospitalières. 505 patients ont reçu un traitement conventionnel et leurs données étaient introduites dans un registre de données intra-hospitalier de traitement thrombolytique.
De ceux-ci, 305 patients du groupe STEMO et 353 du groupe soins conventionnels ont satisfait aux critères d’inclusion et inclus dans l’analyse. 161 (53%) patients du groupe STEMO versus 166 (47%) du groupe soins conventionnels présentaient un score mRS de 1 ou moins (p=0.14). En comparaison des soins conventionnels, les rapports de probabilité (Odds Ratios - ORs) ajustés des soins en véhicule STEMO, pour ce qui est du critère principal d’évaluation (OR 1.40, Intervalle de Confiance [IC] 95% 1.00 – 1.97 ; p=0.052) n’étaient pas significatifs. Les hémorragies intracraniennes (p=0.27) et la mortalité à 7 jours (p=0.23) n’étaient pas différents entre les deux groupes de traitements.

Nous n’avons trouvé aucune différence significative entre la proportion présentant un score mRS de 1 ou moins recevant les soins en STEMO en comparaison de la proportion de patients recevant les soins conventionnels. Cependant, nos résultats suggèrent qu’une initiation pré-hospitalière de traitement pourrait mener à une amélioration des résultats fonctionnels chez les patients. Cette évidence requière confirmation à l’aide de futurs essais cliniques de grande ampleur. Dr Alexander Kunz, MD, et al, dans The Lancet Neurology, publication en ligne en avant-première, 15 July 2016

Financement : Zukunftsfonds Berlin, the Technology Foundation Berlin with EU co-financing by the European Regional Development Fund via Investitionsbank Berlin, and the German Federal Ministry for Education and Research via the Center for Stroke Research Berlin.

Source : The Lancet Online / Traduction et adaptation: NZ