Nombre total de pages vues

mercredi 20 juillet 2016

#trendsincellbiology #traduction #ARNm #cancer Facteurs d’initiation de la traduction : reprogrammation de la synthèse des protéines dans le cancer

Elongation de la traduction de l'ARN messager (ARNm) en protéine.
Source: http://biochimej.univ-angers.fr/Page2/COURS/7RelStructFonction/2Biochimie/1SyntheseProteines/1SyntheseProt.htm
Le contrôle de la traduction de l’ARNm – en protéines – joue un rôle crucial dans la régulation de l’expression génique ; il représente un paramètre critique dans l’homéostasie cellulaire. La dyrégulation des facteurs d’initiation de la traduction est bien documentée dans certaines pathologies, dont le cancer. Un fonctionnement aberrant des facteurs d’initiation mène à une reprogrammation de la fonction de traduction – en protéines – induisant la prolifération, la survie, l’angiogénèse et les métastases. Dans un tel contexte, la compréhension de l’effet de l’altération des niveaux en facteurs d'initiation (et probablement de l’activité desdits facteurs d'initiation) peut contribuer au déclenchement du développement et/ou de maintien de tumeurs représente un intérêt majeur dans le développement de stratégies thérapeutiques nouvelles. Dans cette revue de littérature, nous fournissons une vue d’ensemble des mécanismes d’initiation de la traduction et nous mettons l’accent sur les récentes découvertes relatives au rôle des facteurs d’initiation pris individuellement et de leur activité aberrante dans le cancer. Jennifer Chu et al, dans Trends in Cell Biology, 15 juillet 2016

Source : Science Direct / Traduction et adaptation : NZ

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire