Nombre total de pages vues

mercredi 6 juillet 2016

#trendsinendocrinologyandmetabolism #tissuadipeuxbrun #maladiemétabolique Le brunissement du tissu adipeux blanc : une arme à double tranchant

Cellules adipeuses reprogrammées pour augmenter la combustion des graisses. Cliché Université du Danemark du Sud
Source iconographique et légendaire http://www.preemodj.com/les-cellules-adipeuses-reprogrammes-pour-augmenter-la-combustion-des-graisses/
L’étude du « brunissement » tissu adipeux blanc est devenu un « sujet brûlant » dans de nombreux cas de maladies métaboliques aigues ou chroniques ; sur la base de l’idée que le brunissement du tissu adipeux blanc pourrait être de nature à faciliter la perte de poids et l’améliorer la santé métabolique. Cependant, ce point de vue ne peut être appliqué dans tous les domaines de la médecine. De récentes études ont identifié différents effets associés au brunissement ; et, au fur et à mesures des nouvelles observations réalisées dans le domaine, une image très différente est apparue à propos du brunissement du tissu adipeux blanc et de son effet délétère dans les maladies hyper-métaboliques aigues et chroniques. Ainsi, la notion selon laquelle le brunissement est supposément bénéfique est erronée. Dans cette revue de littérature, nous analysons comment et pourquoi le brunissement dans les maladies hyper-métaboliques chroniques associées peut être délétère et conduire à des répercussions néfastes. Abdikarim Abdullahi, Marc G. Jeschke, et al, dans Trends in Endocrinology & Metabolism, publication en ligne en avant-première, 5 juillet 2016

Source : Science Direct / Traduction et adaptation : NZ   

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire