Nombre total de pages vues

lundi 26 septembre 2016

#Cell #biogénèse #ribosomeseucaryotes Inhibiteurs chimiques actifs, spécifiques et réversibles de la biogénèse des ribosomes eucaryotes

Des inhibiteurs sélectifs de la biogénèse eucaryote des ribosomes sont identifiés par criblage létal synthétique
Toutes les protéines cellulaires sont synthétisées par les ribosomes, dont la biogénèse chez les eucaryotes s’effectue par le truchement d’un processus complexe en plusieurs étapes d’une durée de plusieurs minutes. Plusieurs inhibiteurs de la fonction ribosomale sont disponibles et utilisés comme outils ou médicaments. En revanche, nous manquons de sondes chimiques, validées pour l’analyse de la dynamique de l’assemblage du ribosome eucaryote. Ici, nous combinons les approches chimiques et génétiques pour l’identification de ribozinoindoles (ou Rbins), inhibiteurs de la biogénèse des ribosomes à base de triazinoindole, actifs et réversibles. Des analyses des mutations conférant sensibilité et résistance à Rbin chez la levure à fission, de concert avec les analyses biochimiques utilisant les protéines recombinantes, fournissent l’évidence que la cible physiologique des Rbins est la Midasin, une protéine essentielle AAA+ (ATPase associée avec diverses activités cellulaires) d’environ 540 kDA. En utilisant les Rbins pour l’inhibition ou l’activation aiguë de la fonction assurée par la Midasine, dans des expériences effectuées en parallèle avec des cellules sensibles aux inhibiteurs ou résistantes aux inhibiteurs, nous dévoilons le rôle de la fonction de la Midasine dans l’assemblage des particules Nsa1, précurseurs nucléolaires de la sous-unité 60S. Prises dans leur ensemble, nos constatations démontrent que les Rbins montrent une puissante activité d’assemblage des ribosomes eucaryotes. Shigehiro A. Kawashima et al, dans Cell, publication en ligne an avant-première, 22 septembre 2016

Source iconographique, légendaire et rédactionnelle: Science Direct / Traduction et adaptation : NZ