Nombre total de pages vues

mercredi 26 octobre 2016

#trendsincellbiology #ovule #chromosome #aneuploïdie Mécanismes de l’aneuploïdie chez l’ovule humain

La Recombinaison Homologues des Chromosomes a pour  Résultat des Chromosomes Bivalents
Les ovules et les spermatozoïdes se développent par le truchement d’un mécanisme de division spécifique nommé méiose. Au cours de la méiose, le nombre de chromosomes est réduit par deux divisions séquentielles en vue de la fertilisation. Au cours de la méiose chez la femme, la ségrégation des chromosomes est parfois incorrecte, résultant ce faisant en ovules pourvus d’un nombre anormal de chromosomes. S’ils sont fertilisés, ces ovules deviennent des embryons aneuploïdes dont le développement s’interrompra rapidement (avortement). Les erreurs de méiose chez la femme deviennent de plus en plus fréquentes au fur et à mesure du vieillissement, avec pour résultats des risques accrus d’infertilité, de fausse couche, et d’enfants atteints de syndromes congénitaux comme le syndrome de Down. Ici, nous passons en revue les récentes études d’identification des mécanismes en cause dans l’aneuploïdie au cours de la méiose chez la femme, en insistant plus particulièrement sur les études effectuées chez les humains. Alexandre Webster et Melina Schuh, dans Trends in Cell Biology, publication en ligne en avant-première, 20 octobre 2016

Source iconographique, légendaire et rédactionnelle: Science Direct / Traduction et adaptation : NZ