Nombre total de pages vues

mardi 22 novembre 2016

#thelancetglobalhealth #Trypanosomabruceigambiense Voir au-delà de 2020 : évaluation économique des stratégies en place et émergentes pour l’élimination de Trypanosoma brucei gambiense

Source: http://www.castlehille.com/trypanosoma_protozoa.html
Trypanosoma brucei (Tb) gambiense est actuellement en ligne de mire, dans le but de l’éliminer comme problème de santé en 2020 et en vue de sa complète éradication à l’horizon 2030. Afin d’atteindre ces objectifs, les parties prenantes doivent prendre en considération toutes les stratégies dans le but d’en accélérer le processus. Ainsi, notre but était de modéliser plusieurs options liées aux méthodes en place et émergentes pour ce qui est de la détection, le traitement, le contrôle des vecteurs dans ce contexte afin d’évaluer les rapports coût-efficacité ainsi que la probabilité d’élimination du vecteur, liée à ces actions.

Cinq stratégies d’intervention ont été modélisées sur 30 ans, en fonction des contextes : risque de transmission faible, risque de transmission modéré et risque de transmission élevé. Les paramètres relatifs aux coûts, à l’efficacité, et à la transmission étaient basés sur les données disponibles et sur la manière d’exprimer lesdits paramètres. Les résultats comprenaient notamment les années de vie corrigées de l’incapacité (AVCI), les coûts, et la prévalence à long terme. Les analyses de sensibilité ont été effectuées de manière à permettre les calculs d’incertitude des résultats.

Afin d’atteindre les objectifs 2020 d’élimination dans tous les contextes évalués, les approches combinant la détection de cas, les traitements, et le contrôle du vecteur se sont révélées les plus efficaces. L’élimination dans les zones de transmission élevée et modérée a été évaluée comme probable et présentait un rapport coût-efficacité acceptable lorsque les stratégies incluaient à la fois le contrôle du vecteur et des méthodes nouvelles, avec des taux coût-efficacité (TCE) croissants s’échelonnant entre 400 $ US et 1 500 $ US par année de vie corrigée de l’incapacité épargnée. Dans les zones à faible transmission, les approches incluant les seules interventions les plus novatrices ou interventions combinées avec des cibles minuscules (relatives au contrôle du vecteur) ont présenté de bons taux coût-efficacité, s’échelonnant entre 200 $ US et 1800 $ US par année de vie corrigée de l’incapacité épargnée, respectivement ; toutefois, seules les stratégies incluant le contrôle du vecteur étaient susceptibles de mener à son élimination. Les résultats de des analyses de sensibilité ont montré qu’une surveillance bisannuelle, réduisant les coûts relatifs au maintien du contrôle du vecteur, ou des variations de couverture de surveillance active, pouvaient également représenter des options offrant un bon rapport coût – efficacité pour l’élimination, dépendant du contexte.

Différentes stratégies peuvent conduire à l’élimination de T b gambiense ; cependant, les approches offrant un bon rapport coût-efficacité devront inclure d’adoption de technologies émergentes et, dans certains contextes, une surveillance accrue ou la mise en place d’un dispositif de contrôle du vecteur. C Simone Sutherland, PhD, et al, dans The Lancet Global Health, publication en ligne en avant-première, 21 novembre 2016

Fincancement : Fondation Bill & Melinda Gates

Source : The Lancet Online / Traduction et adaptation : NZ