Nombre total de pages vues

lundi 28 novembre 2016

#thelancetpublichealth #pollution #air #transport #activitéphysique #morbidité Niveaux de pollution de l’air ambiant selon le mode de transport : revue systématique de littérature

Pékin (Chine) et sa pollution
Source: https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Beijing_pollution.jpg
Il existe une controverse concernant les différences d’exposition à la pollution de l’air et des différentes doses de polluants inhalés entre les différents modes de transport. Notre but était de passer en revue exposition à la pollution de l’air et dose de polluants inhalés selon le mode de transport, les différents types de polluants; et leurs effets en termes d’espérance de vie.

Dans cette revue systématique de littérature, nous avons recherché des études de cohortes, transversales et expérimentales comparant l’exposition au monoxyde de carbone, au noir de carbone, au dioxyde d’azote, ainsi qu’aux particules fines et grossières, dans dix bases de données, depuis le départ de cette enquête jusqu’au 13 avril 2016, sans restriction de langue ni d’échelle temporelle, subies par les navetteurs actifs (piétons ou cyclistes) et les navetteurs utilisant les transports motorisés (automobile, motocyclette, bus, ou moyen de transport en commun motorisé plus important (c’est-à-dire train, métro…). Nous avons exclu les études mesurant l’exposition à la pollution de l’air exclusivement à l’aide de biomarqueurs, ou sur la base de données simulées, revues, commentaires, consensus, éditoriaux, directives, études in vivo, méta-analyses, études écologiques, et protocoles. Nous avons extrait l’exposition moyenne et la période de temps passé en navette par mode de transport et type de polluant afin de calculer les doses inhalées. Nous avons calculé les expositions et doses inhalées en prenant les navetteurs actifs comme référence (…). Nous avons aussi calculé les différences d’espérance de vie dues à l’inhalation de particules fines selon les doses et selon l’activité physique.

Nous avons identifié 4 037 études, dont 39 ont été incluses dans la présente revue systématique. Dans l’ensemble, les navetteurs automobilistes étaient plus exposés aux polluants - quelle que soit leur nature - que les navetteurs actifs dans 30 (71%) comparaisons sur 42 (ratio médian 1.22 [Intervalle Interquartile -IQR- 0.90-1.76]), suivi par les navetteurs par bus dans 57 (52%) comparaisons sur 109 (1.0 [0.79-1.41]), les navetteurs à motocyclette dans 16 (50%) comparaisons sur 32 (0.99 [0.86-1.38]), suivi par les navetteurs en voiture équipée de ventilation contrôlée dans 39 (45%) comparaisons sur 86 (0.95 [0.66-1.54]), les navetteurs utilisant les moyens de transports motorisés plus important dans 21 (38%) comparaisons sur 55 (0.67 [0.49-1.13]). Dans l’ensemble, les navetteurs actifs présentaient de plus fortes doses inhalées que les navetteurs utilisant un transport motorisé (ratio médian observé chez ceux prenant la voiture avec ventilation contrôlée 0.16 [0.10-0.28] ; voiture 0.22 [0.15-0.30] ; motocylette 0.38 [0.26-0.78] ; moyen de transport motorisé plus important [0.49 [0.34-0.81] ; autobus 0.72 [IQR 0.50-0.99]). Les navetteurs utilisant un transport motorisé perdaient jusqu’à une année d’espérance de vie supplémentaire en comparaison des cyclistes.

La proximité du trafic ainsi qu’un changement d’air élevé avec l’air environnant induisent une augmentation de l’exposition des navetteurs à la pollution de l’air. Des taux d’inhalation et des périodes de temps passés en navette plus élevés ont augmenté la dose inhalée parmi les navetteurs. Ainsi, les bénéfices obtenus par les navetteurs actifs - du fait de l’activité physique - sont plus importants que le risque dû des doses augmentées de particules fines inhalées. Magda Cepeda, MSc, dans The Lancet Public Health, publication en ligne en avant-première, 25 novembre 2016

Financement : Departamento Administrativo de Ciencia, Tecnología e Innovación (COLCIENCIAS), National Health and Medical Research Council, Nestlé Nutrition (Nestec), Metagenics, and AXA.


Source: The Lancet Online / Traduction et adaptation: NZ

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire