Nombre total de pages vues

jeudi 1 décembre 2016

#thelancet #myosine #insuffisancecardiaque #contractilitécardiaque #omecamtivmercarbil Etude de toxicité orale chronique de l’activation de la myosine pour l’augmentation de la contractilité dans l’insuffisance cardiaque (COSMIC-HF) : étude de pharmacocinétique de phase 2 randomisée, contrôlée par placebo

Source: https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Fichier:Fig3_Postcharge.png
L’altération de la contractilité est une caractéristique de l’insuffisance cardiaque accompagnée d’une fraction d’éjection réduite. Nous avons étudié la pharmacocinétique et les effets de l'activateur de la myosine cardiaque, omecamtiv mecarbil, sur la fonction et la structure cardiaques.

Dans cette étude randomisée, en double aveugle, effectuée dans 87 sites situés dans 13 pays différents, nous avons recruté des patients atteints d’insuffisance cardiaque symptomatique stable, avec une fraction d’éjection ventriculaire gauche de 40% ou moins. Les patients étaient aléatoirement répartis (...) dans les groupes à l’aide d’un système internet de réponse interactive, pour recevoir omecamtiv mecarbil per os deux fois par jour (groupe omecamtiv mecarbil à dose fixe), 25 mg deux fois par jour, puis augmentée jusqu’à 50 mg deux fois par jour, par guidage pharmacocinétique (groupe de titration évaluant la pharmacocinétique), ou le placebo pendant 20 semaines. Nous avons évalué la concentration maximale d’omecamtiv mecarbil dans le plasma (critère principal d’évaluation) et les changements sur la fonction cardiaque et les diamètres ventriculaires. (…).

Du 17 mars 2014 au 5 mars 2015, nous avons recruté 150 patients pour intégration dans le groupe omecamtiv mecarbil à dose fixe et 149 dans le groupe de titration évaluant la pharmacocinétique et le groupe placebo. La concentration maximale moyenne d’omecamtiv mecarbil à 12 semaines était de 200 (Écart-Type [ET] = 71) ng/mL dans le groupe à dose fixe et de 318 (129) ng/mL dans le groupe évaluation de la pharmacocinétique. Pour le groupe évaluation de la pharmacocinétique versus placebo à 20 semaines,  les différences dans les moindres carrés s’établissaient comme suit : temps d’éjection systolique : 25 ms (Intervalle de Confiance [IC] 18-32, p<0.0001), volume systolique 3.6 mL (0.2-6.7, p=0.0217), diamètre ventriculaire gauche télésystolique -1.8 mm (de -2.9 à -0.6, p=0.0027), diamètre ventriculaire télédiastolique -1.3 mm, (de -2.3 à 0.3, p=0.0128), pulsations cardiaques -3.0 battements par minute (de -5.1 à -0.8, p=0.0070), concentration plasmatique de la fraction N-terminale du peptide natriurétique de type B -970 pg/mL (de -1672 à -268, p=0.0069). La fréquence des événements indésirables graves n’a pas présenté de différences intergroupes.

Le dosage d’administration d’omecamtiv mecarbil guidé par la pharmacocinétique a permis d’établir des concentrations plasmatiques en rapport avec une fonction cardiaque améliorée et un diamètre ventriculaire diminué. Prof John R Teerlink, MD, et al, dans The Lancet, publication en ligne en avant-première, 30 novembre 2016

Financement : Amgen


Source : The Lancet Online / Traduction et adaptation : NZ

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire