Nombre total de pages vues

mercredi 26 avril 2017

#trendsinendocrinologyandmetabolism #troublesmétaboliques #sphingolipides #lipoprotéines Sphingolipides et lipoprotéines en situation saine et en situation de troubles métaboliques

Assemblage de lipoprotéines. (A) Les lipoprotéines de très basse densité (VLDL) et les chylomicrons suivent les mêmes voies de biosynthèse dans le foie et l’intestin, respectivement. Alors que l’apolipoprotéine B (apoB) est traduite, la protéine de transfert de triglycérides microsomaux (PTM) se lie physiquement à apoB, l’aidant à sa translocation vers le lumen du réticulum endoplasmique (ER) et fournissant ce faisant une stabilité structurelle nécessaire à la poursuite de la lipidation. (…). (B) Assemblage des lipoprotéines de haute densité (HDL). L’Apolipoprotéine A-1 (apoA-1) interagit avec l’ABCA1 (« ATP-binding cassette protéine 1 ») [appartenant à la famille des transporteurs ABC et intervenant dans le transport du cholestérol, cf Wikipedia] et permet au cholesterol libre (FC) de former du pré-β HDL extracellulairement. (…). 
Les sphingolipides sont diverses molécules qui, à la fois sur le plan structurel et sur le plan fonctionnel, possèdent des fonctions physiologiques significatives et se retrouvent associées à des membranes cellulaires et des lipoprotéines plasmatiques. Les concentrations plasmatiques et cellulaires en sphingolipides sont altérées lors de troubles métaboliques divers et peuvent servir de marqueur pronostique et diagnostique. Ici, nous discutons des mécanismes variés de transport de sphingolipides et soulignons comment la variation des niveaux en sphingolipides plasmatiques et cellulaires contribuent au développement de maladies cardiovasculaires, de l’obésité, du diabète, de la résistance à l’insuline et à la maladie du foie gras non alcoolique. La compréhension des mécanismes impliqués dans le transport intracellulaire, la sécrétion, et le transport extracellulaire pourrait fournir des informations nouvelles exploitables dans le ciblage thérapeutique pour une meilleure personnalisation des traitements de divers troubles métaboliques. Jahangir Iqbal, et al, dans Trends in Endocrinology & Metabolism, publication en ligne en avant-première, 24 avril 2017

Source iconographique, légendaire et rédactionnelle : Science Direct