Nombre total de pages vues

vendredi 1 septembre 2017

#Cell #actine #lamellipode #réseau Adaptation locale des réseaux d’actine en lamellipode

Comment les perturbations mécaniques influencent-elles la densité et la géométrie des réseaux d'actine sur le bord avant des cellules en migration?
Les filaments d’actine polymérisant contre les membranes agissent sur l’endocytose, le trafic vésiculaire et la motilité cellulaire. Les études de reconstitution in vitro suggèrent que la structure et la dynamique des réseaux d’actine répondent aux forces mécaniques. Nous démontrons que les polymères d’actine en lamellipode des cellules en migration répondent à la charge mécanique quand la tension membranaire est modulée. En état stationnaire, les filaments cellulaires en migration arborent la densité géométrique canonique, définie par des points de ramification formant des angles de 70° générés par Arp2/3. La tension accrue déclenche un réseau dense, présentant une palette d’angles élargie ; en revanche, une tension diminuée provoque le passage vers une configuration plus pauvre, dominée par des filaments en croissant perpendiculairement à la membrane plasmique. Nous montrons que ces réponses émergent à partir d’une géométrie ramifiée de l’actine : quand la charge par filament diminue, la vitesse d’élongation augmente, et les filaments perpendiculaires se font concurrence du fait qu’ils polymérisent au plus près de la membrane (…). Ce mécanisme d’adaptation géométrique intrinsèque au réseau produit un effet modulateur sur les forces de propulsion en réponse à une charge mécanique.  Jan Mueller, et al, dans Cell, publication en ligne en avant-première, 31 août 2017

Source iconographique, légendaire et rédactionnelle : Science Direct / Traduction et adaptation : NZ