Nombre total de pages vues

jeudi 9 novembre 2017

#cell #cerveau #neuromodulation Circuits ancestraux pour une modulation coordonnée des données relatives au cerveau

MultiMAP: alignement de l'activité et de l'identité moléculaire au niveau cellulaire
Dépistage de l'activité neuromodulatrice neuronale au cours de séquences comportementales
L'état de vigilance est codé par des types multiples de cellules neuromodulatrices
On observe une dynamique dépendante de l'état de l'organisme conservée chez le poisson zèbre et la souris
Activité de plusieurs types de cellules neuromodulatrices corrélées les unes avec les autres chez le poisson zèbre
Low alertness = Faible vigilance
High alertness = Vigilance élevée
Une vigilance accrue implique des réactivités plus rapides   
Les états internes du cerveau influent profondément sur le comportement. Les états fluctuants comme la vigilance peuvent être gouvernées par la neuromodulation; toutefois, les mécanismes sous-jacents ainsi que les types cellulaires impliqués ne sont pas totalement connus. Nous avons développé une méthode permettant un dépistage global des cellules impliquées dans le contrôle du comportement en intégrant l’activité du cerveau entier par imagerie par phénotypage des contenus moléculaires élevés et enregistrement du volume à une précision au niveau moléculaire. Nous avons utilisé cette méthode (MultiMAP) pour enregistrer l'activité de 22 types cellulaires selon les comportements chez le poisson zèbre au cours d’une expérience de mesure de temps de réaction relatif à la vigilance. Nous avons identifié de multiples types cellulaires monoaminergiques, cholinergiques, et peptidergiques liés à la vigilance et avons découvert que l’activité de ces types cellulaires était en corrélation les unes avec les autres au cours des phases de vigilance accrue. Nous avons ensuite, enregistré et contrôlé l’activité de cellules neuromodulatrices chez la souris ; nous avons par ailleurs établi que la dynamique des types cellulaires liés à la vigilance présentait une conservation saisissante sur le plan évolutif, ainsi qu'un comportement modulé. Ces expériences ont permis la mise au point d'une méthode non biaisée de découverte d’éléments cellulaires sous-jacents du comportement et ont révélé la conservation de plusieurs systèmes neuromodulateurs qui président collectivement à état intérieur. Matthew Lovett-Barron, et al, dans Cell, publication en ligne en avant-première, 2 novembre 2017

Source iconographique, légendaire et rédactionnelle : Science Direct