Nombre total de pages vues

jeudi 11 janvier 2018

#thelancetrespiratorymedicine #MPOC #budesonide #formoterol Prédicteurs d’un risque d’exacerbation et réponse au budésonide chez des patients atteints de maladie pulmonaire obstructive chronique : analyse post-hoc de trois essais randomisés

Poumon sain: HEALTHY
Poumon atteint par la MPOC: COPD
Source: https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/5/59/Copd_versus_healthy_lung.jpg
La numération des éosinophiles dans le sang périphérique pourrait aider à l’identification des patients atteints de maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) présentant une diminution des exacerbations lorsqu’ils prennent des corticostéroïdes inhalés (ICS). De précédentes analyses post-hoc ont proposé des seuils de niveau d’éosinophiles qui permettent une évaluation à la fois arbitraire et limitée des interactions complexes dans la réponse au traitement. Nous avons modélisé la numération des éosinophiles comme une variable continue pour déterminer les caractéristiques définissant à la fois le risque d’exacerbation et la réponse clinique aux ICS chez des patients atteints de MPOC.

Nous avons analysé les données extraites de trois essais randomisés et contrôlés d’évaluation du budesonide-formoterol sponsorisés par Astra Zeneca chez des patients atteints de MPOC avec un historique d’exacerbations et des numérations d’éosinophiles dans le sang disponibles. Les patients présentant un historique d’asthme étaient exclus. Une analyse par régression binomiale négative a été effectuée à l’aide d’une modélisation des variables continues à partir de splines pour l’étude des critères d’évaluation des taux annuels d’exacerbations ajustés (…).

4 528 patients ont été étudiés. Une augmentation non-linéaire des exacerbations est survenue avec l’augmentation de la numération des éosinophiles chez les patients recevant le formoterol seul. Si la numération des éosinophiles comptabilisait 0.10 x 109 cellules par L ou plus, un effet significatif du traitement était enregistré pour ce qui est de la diminution des exacerbations sous budesonide-formoterol par rapport au formoterol seul (rapport de débit 0.75, Intervalle de Confiance [IC] 95% 0.57-0.99 ; Pinteraction=0.015). Des interactions étaient observées entre la numération des éosinophiles et les effets du traitement budesonide-formoterol par rapport au formoterol selon le Questionnaire Respiratoire Saint Georges -QRSG- (Pinteraction=0.0043) et la FEV1 pré-bronchodilatatrice (effet linéaire : p<0.0001, Pinteraction=0.067). Seuls la numération des éosinophiles et un historique de tabagisme représentaient des prédicteurs indépendants de réponse au traitement budesonide-formoterol dans la réduction des exacerbations (numération des éosinophiles, Pinteraction=0.013 ; historique de tabagisme, Pinteraction=0.015).  

Chez les patients atteints de MPOC recevant un traitement budesonide-formoterol, la numération des éosinophiles sanguins était prédictive des risques d’exacerbations et de la réponse clinique aux ICS. Mona Bafadhel, PhD, et al, dans The Lancet Respiratory Medicine, 10 January 2018

Financement : AstraZeneca

Source : The Lancet Online / Traduction et adaptation : NZ