Nombre total de pages vues

vendredi 16 mars 2018

#Cell #lymphocyteB Le détournement de l’utilisation du Glucose Carbone lymphocyte B-spécifique révèle une vulnérabilité unique dans les malignités des lymphocytes B

Myeloïd Non-hematopoietic lineages = Lignées myéloïdes non-hématopoïétiques
Glycolysis = Glycolyse
PP2A dispensable = PP2A non nécessaire
B cells, B cells malignancies = Lymphocytes B, malignités des lymphocytes B
PP2A essential = PP2A essentiel

L’activation des lymphocytes B au cours des réponses immunitaires normales et au cours de la transformation oncogénique provoque une augmentation de la sollicitation des lymphocytes B sur le plan métabolique, ainsi que de leur capacité à maintenir l’équilibre redox. Alors que la protéine phosphatase 2 à activité sérine/thréonine phosphatase (PP2A) a été identifiée comme protéine à activité suppressive de tumeur dans des types multiples de cancers, nos études génétiques révèlent un rôle essentiel de PP2A chez les lymphocytes B tumoraux. Ainsi, PP2A redirige l’utilisation du carbone originaire du glucose de la glycolyse vers la voie des pentose phosphate (PPP) afin de contrôler le stress oxydatif. Cet état de fait unique reflète une activité PPP constitutivement faible dans les lymphocytes B et une répression transcriptionnelle du G6PD et d’autres enzymes clé PPP par les facteurs de transcription PAX5 et IKZF1. Comme reflet de la répression transcriptionnelle PPP spécifique aux lymphocytes B, l’utilisation du carbone du glucose dans les lymphocytes B est fortement déviée en faveur de la glycolyse, résultant en un manque de protection antioxydante PPP-dépendante. Ces découvertes révèlent un rôle de gardien du PPP dans bon nombre de malignités des lymphocytes B, qui pourrait être efficacement ciblé par une inhibition de PP2A et G7PD par des molécules de petite taille. Gian Xiao et al, dans Cell, publication en ligne en avant-première, 15 mars 2018

Source iconographique, légendaire et rédactionnelle : Science Direct / Traduction et adaptation : NZ