Nombre total de pages vues

jeudi 28 juin 2018

#Cell #ADNmitochondrial #transcription La transcription de l’ADN mitochondrial et sa régulation : Perspective Evolutionnaire

Carte Génétique de Codage. Éléments non codants et régulateurs de l’ADNmt humain. Les gènes codés par l’ADN mitochondrial humain (ADNmt) sont annotés et divisés selon la localisation de leur brin d’ADNmt : le brin lourd (cercle extérieur) ou le brin léger (cercle intérieur). Les gènes codant pour des protéines sont colorés selon la protéine de phosphorylation oxydative qui leur est associée. Les régions équipées de cadres de lecture ouvert se chevauchant (c’est-à-dire entre ND4 et ND4L, et ATP6 et ATP8) sont indiquées en couleur plus sombre. Les gènes d’ARN ribosomal (ARNr) sont colorés en vert clair. Les gènes d’ARN de transfert (ARNt) indiqués par des triangles ouverts, sont indiqués selon le code en une lettre de l’acide aminé correspondant. Les transcrits non codants sont désignés en gris. La principale région non-codante d’ADNmt, la boucle D (segment orange), montre qu’elle englobe les deux brins d’ADNmt. Les éléments régulateurs connus ainsi que les sites de liaisons protéiques sont indiqués en noir, alors que les éléments non-canoniques sont indiqués en bleu. CSB, blocs de séquences conservées ; TAS, séquence de terminaison-associée ; TP, site de pause de la transcription nouvellement découvert (…). Les flèches indiquent l’orientation de l’origine de la réplication par brin (OriH, OriL), de même que celle des promoteurs (HSP1, HSP2, et LSP). Le complexe d’initiation de la transcription (POLRMT, TFAM, et TFB2M) est indiqué par des nuages de couleur marron.     

Contrairement à ce que soutient le point de vue classique, selon lequel la transcription de l’ADN mitochondrial (ADNmt) est soumis à régulation, non seulement par des facteurs dédiés, mais aussi par des éléments régulateurs connus de la transcription nucléaire.
Cela suggère que, bien que l’emplacement du système de régulation de l’ADNmt soit extérieur au noyau, la séquence progénitrice procaryote des mitochondries s’est adaptée à l’environnement de régulation de son hôte pour permettre, de fait, une co-régulation.
Les éléments régulateurs de la transcription de l’ADNmt ne sont pas confinés aux régions non codantes et peuvent également être présents au niveau des gènes. Ainsi, le réarrangement de grande ampleur de l’ADNmt, à savoir les insertions, délétions, inversions qui surviennent au cours de l’évolution, pourraient avoir altéré l’orientation desdits éléments et de ce fait, affecter la transcription. Bien que la régulation de la transcription de l’ADNmt chez les mammifères soit semblable à celle prévalant chez l’homme, elle peut diverger considérablement dans d'autres cas. Gilad Barshad, et al, dans Trends in Genetics, publication en ligne en avant-première, 23 juin 2018

Source iconographique, légendaire et rédactionnelle : Science Direct / Traduction et adaptation : NZ
Enregistrer un commentaire