Pages vues le mois dernier

mardi 20 novembre 2018

#trendsincognitivesciences #congitionsociale #mémoire #interactivité Cognition Sociale 2.0 : Compte Rendu des Systèmes de Mémoire Interactifs

Les neurosciences cognitives révèlent des formes multiples d’apprentissage et de mémorisation, associées à des substrats neuraux distincts. Un échantillon de ces systèmes sont illustrés ici, mémoire épisodique, mémoire associative sémantique (c’est-à-dire amorçage de la conceptualisation), l’apprentissage instrumental (mû par un but précis), thérapie Pavlovienne par l’aversion, manies, et leurs substrats neuraux (regroupés par couleur). Ces systèmes de mémoire peuvent opérer de concert, contrôlés par des paramètres et fonctions opératoires à la fois distincts et complémentaires, et sont exprimés par le truchement de différents supports de réponses (parmi ceux qui sont présentés ici, par exemple). Ce modèle suggère que nous apprenons à propos de nos semblables via des systèmes multiples, à l’aide d’un codage de l’information sous forme de représentations multiples, souvent simultanées, et que ces systèmes possèdent des influences complémentaires sur les jugements, les décisions et les actions.    

Au cours des 40 dernières années, la recherche sur la manière dont les impressions et les attitudes sont générées s’est reposée sur les thérories impliquant un processus double qui représentent le savoir d’un réseau associatif unique. Bien que de tels modèles expriment les effets d’amorçage et quelques réponses implicites, ils sont généralement silencieux quant aux autres formes d’apprentissage et sur l’interface entre la cognition sociale et la perception en lien avec l’action. Simultanément, les avancées dans le domaine des neurosciences cognitives révèlent de multiples formes d’interaction dans le domaine du langage et de la mémoire (par exemple la mémoire sémantique associative, le conditionnement pavlovien, et les apprentissages instrumentaux), avec les modèles détaillés de leurs modes opératoires, les bases neurales, et les connections avec les systèmes de perceptifs et comportementaux. Cette perspective de système de mémoire offre un modèle plausible de cognition sociale et d’attitudes qui, sur le plan neurologique, je l’affirme fermement, fournit un tableau constructif et utile du comportement social humain.  David M. Amodio, dans Trends in Cognitive Sciences, publication en ligne en avant-première, 19 novembre 2018

Source iconographique, légendaire et rédactionnelle : Science Direct / Traduction et adaptation : NZ
Enregistrer un commentaire