mercredi 9 janvier 2019

#trendsinecologyandevolution #climat #fertilité Impact du Changement Climatique sur la Fertilité

Exemples d'organismes présentant des risques élevés de perte de fertilité s'ils sont exposés à des températures élevées.
Dans le sens des aiguilles d'une montre, à partir du cliché en haut à gauche: Carpe en frai, petits insectes ectothermes comme l'abeille pollinisant les fleurs, animaux endémiques limités en termes de capacité à changer de latitude de vie comme le cormoran aptère, les vecteurs de maladie comme le moustique, espèces coralliennes garantissant la diversité des récifs, et les espèces de plantes endémiques comme la primevère écossaise. (...).      

L’élévation globale des températures sont une menace pour la biodiversité. Les études sur l’impact de la température sur les populations naturelles fait habituellement usage des seuils de létalité ou de viabilité, appelés « limite critique pour la température » (CTL). 
Cependant, cette vision ignore les effets sublétaux de la température pouvant affecter la survie des espèces. 
Ici, nous discutons d’un aspect vital, mais ignoré : la fertilité, qui peut se dégrader à des températures bien moins sévères que celles qui sont létales pour l’organisme. Nous prétendons que les études examinant les impacts écologiques et évolutifs du changement climatique devraient prendre en considération la limite thermique de fertilité (TFL) des espèces ; nous proposons de développer les études avec pour objet la TFL chez diverses espèces vivantes. 
Du fait de l’importance de la fertilité pour la pérennité des populations, la compréhension de la manière dont le climat provoque des changements dans la TFL est vitale pour l’évaluation des impacts futurs sur la biodiversité.  Benjamin S. Walsh, et al, dans Trends in Ecology and Evolution, publication en ligne en avant-première, 8 janvier 2019

Source iconographique, légendaire et rédactionnelle : Science Direct / Traduction et adaptation : NZ

Aucun commentaire: