vendredi 10 mai 2019

#thelancetinfectiousdiseases #escherichiacoli #pathogénécité #vaccin Innocuité et immunogénécité d’un vaccin contre le pathogène extra-intestinal Escherichia coli (ESTELLA) : un essai de phase 2 randomisé contrôlé

Bactérie Escherichia coli pathogène
Source iconographique: https://en.wikipedia.org/wiki/Pathogenic_Escherichia_coli

ExPEC4V (JNJ-63871860) est un vaccin bioconjugué, contenant les sérotypes O O1A, O2, O6A, O25B, développés pour la prévention contre les infections extra-intestinales à E.coli (ExPEC) invasives pathogènes. Notre but était d’évaluer l’innocuité, la réactogénécité et l’immunogénécité de ExPEC4V chez des adultes sains.

Dans cet étude de phase 2 randomisée, en double-aveugle, nous avons recruté des adultes sains (≥18 ans présentant un indice de masse corporelle de 35 kg/m2 au plus) entre le 16 novembre 2015 et le 8 août 2017, et les avons assignés par tirage au sort pour recevoir une dose unique de ExPEC4V (antigènes O1A :O2 :O6A :O25B à raison de 4 :4 :4 :4 μg [groupe 1] ; 4 :4 :4 :8 μg [groupe 2], 8 :8 :8 :8  μg [groupe 3], 8 :8 :8 :16  μg [groupe 4], ou 16 :16 :16 :16 μg [groupe 5] ou le placebo. L’objectif principal était l’évaluation de l’innocuité, de la tolérance et de l’immunogénécité de ExPEC4V et la détermination de son immunogénécité dose-dépendante par ELISA 15 jours après la vaccination par chez les sujets qui avaient reçu au moins une dose de vaccin. Les mesures du titre en anticorps et de l’innocuité ont été utilisées pour la sélection des deux doses d’ExPEC4V pour l’évaluation jusqu’au jour 360. (…).

Sur les 848 participants recrutés, 843 (99%) ont reçu le vaccin ExPEC4V (757) ou le placebo (86) ; ils ont été inclus dans l’analyse d’innocuité. Sur les 757 participants vaccinés avec ExPEC4V, 222 (29%) ont présenté des évènements indésirables surveillés locaux et 325 (43%) ont présenté des évènements indésirables systémiques surveillés, en comparaison des 11 (13%) et 30 (35%) participants sur 86 du groupe de contrôle. Les symptômes étaient d’intensité légère à modérée. L’ événement indésirable local surveillé les plus communément rapporté était douleur et sensibilité (205 [27,1%] participants sur les 757 des groupes ExPEC4V mutualisés) et l’événement indésirable systémique surveillé le plus communément rapporté était fatigue (208 [27,1%] participants sur 757). 13 (2%) participants seulement sur 843 ont présenté un évènement de grade 3. 
Au jour 15, 80% des participants, au moins, ont obtenu un doublement ou plus de leur concentration en Immunoglobulines sérotype-spécifiques (sauf O25B à la dose la plus faible, 103 [72%] sur 144). Au jour 360, 66% (Intervalle de Confiance [IC] 95% 56.47-74.33) des participants du groupe 2 et 71% (62.13-78.95) des participants du groupe 4 sélectionnés pour un suivi à long terme ont maintenu un doublement ou plus de la concentration en anticorps sérotype-spécifiques en comparaison avec la ligne de base.

EXPEC4V semble être bien toléré et a déclenché de fortes réponses des anticorps, quels que soient les sérotypes, les doses, et les groupes d’âge des participants. Pour les deux doses (4 :4 :4 :8 et 8 :8 :8 :16) évaluées, la réponse a persisté pendant une année. Robert W Frenck, Jr, MD, et al, dans The Lancet Infectious Diseases, publication en ligne en avant-première, 9 mai 2019

Financement : Janssen Pharmaceuticals

Source : The Lancet Online / Traduction et adpatation : NZ

Aucun commentaire: