mardi 16 juillet 2019

#thelancet #migraine #rimegepant Efficacité, innocuité, et tolérance du rimegepant orodispersible administré pour le traitement aigu de la migraine : essai de phase 3 randomisé, en double aveugle, contrôlé par placebo

Substances induisant la migraine
Caféine
Nitrates
Thiamine
Phénylalanine
Histamine
Source iconographique: https://www.verywellhealth.com/migraine-and-diet-89888

Le rimegepant, petite molécule antagoniste du récepteur du peptide relié au gène de la calcitonine, a montré une efficacité dans le traitement aigu de la migraine, sous formulation comprimé standard. L’objectif de cet essai était de comparer l’efficacité, l’innocuité et la tolérance d’une formulation nouvelle de comprimé orodispersible de rimegepant 75 mg avec le placebo dans le traitement aigu de la migraine.

Dans cet essai de phase multicentrique, randomisé, réalisé en double aveugle et contrôlé par placebo, des adultes âgés de 18 ans et plus, présentant un historique de migraine, ont été recrutés dans 69 centres d’études situés aux États-Unis d’Amérique. Les participants ont été répartis au hasard pour recevoir le rimegepant (comprimé orodispersible de 75 mg) ou le placebo et formés au traitement d’une attaque unique de migraine d’intensité modérée à sévère. La randomisation était stratifiée par utilisation préalable d’un médicament en prophylaxie (oui ou non), et a été réalisée à l’aide d’un système de réponse interactive accessible à chaque site clinique. Ni les participants, ni les investigateurs n’avaient accès au tableau de randomisation. Les critères principaux d’évaluation étaient l’absence de douleur et l’absence de symptôme gênant 2 heures après la prise de médicament. Les analyses d’efficacité étaient effectuées sur la population en intention de traiter modifiée, qui incluait tous les patients qui avaient été répartis au hasard dans les groupes, avaient subi une atteinte de migraine d’intensité modérée ou sévère, avaient pris une dose de rimegepant ou le placebo, et avaient bénéficié d’au moins une évaluation d’efficacité après l’administration du médicament. Les analyses d’innocuité incluaient tous les participants assignés de manière aléatoire dans les groupes, et qui avaient reçu au moins une dose du médicament à l’étude. (…).

Entre le 27 février et le 28 août 2018, 1 811 participants ont été recrutés et examinés pour éligibilité. 1 466 participants ont été aléatoirement répartis dans les groupes pour recevoir le rimegepant (n=682) ou le placebo (n=693), et 1351 ont été évalués quant à l’efficacité (rimegepant = 669, placebo = 682). 2 heures après l’administration du médicament, le rimegepant orodispersible était supérieur au placebo pour l’absence de douleur (21% versus 11%, p<0.0001 ; différence de risque = 10, Intervalle de Confiance [IC] 95% 6-14) et pour l’absence de la plupart des symptômes gênants (35% versus 27%, p=0.0009 ; différence de risque = 8, Intervalle de Confiance [IC] 95% 3-13). 
Les événements indésirables les plus communément rencontrés étaient nausée (rimegepant n=11 [2%] ; placebo n=3 [<1%]) et infection du tractus urinaire (rimegepant n=10 [1%] ; placebo n=4 [1%]). Deux participants à l'étude (un dans chaque groupe de traitement) présentaient une concentration en transaminases dépassant de 3 fois la limite supérieure de normalité ; aucun dépassement n’était lié au médicament à l’étude, et aucune augmentation de la bilirubine dépassant de plus de 2 fois la limite supérieure de normalité n’était rapportée. Aucun des participants sous traitement n’a rapporté d’événement indésirable grave.

Dans le traitement aigu de la migraine, une dose unique de 75 mg de rimegepant par comprimé orodispersible était plus efficace que le placebo. La tolérance était similaire au placebo, sans problèmes d’innocuité. Robert Croop, MD, et al, dans The Lancet, publication en ligne en avant-première, 13 juillet 2019

Financement : Biohaven Pharmaceuticals

Source : The Lancet Online / Traduction et adaptation : NZ

Aucun commentaire: