jeudi 29 août 2019

#trendsincellbiology #nucleole #protéostasie Nucléole comme Régulateur de la Protéostasie

Heat Stress = Stress Thermique
Recovery = Récupération
Properly folded = Correctement repliée
Misolded = Incorrectement repliée
Refolding = Nouveau pliage

Comportement analogue à celui d’un chaperon du Nucléole et Sa Modulation par les Protéines Associées à des Maladies Neurodégénératives.

Des conditions de stress thermique (heat-shock dans le texte) causent un déplacement conformationnel en un échantillon de protéines nucléaires et cytoplasmiques dépliées sujettes à former des agrégats (à l’aide de leurs régions désordonnées). Ces protéines incorrectement repliées pénètrent dans le nucléole et interagissent avec la protéine de stress thermique 70 (Hsp 70) et la protéine résidente du nucléole la nucléophosmine (NPM1), empêchant ce faisant l’irréversible agrégation survenant lors d’un stress. Lors de la récupération d’un stress thermique, les protéines incorrectement repliées quittent le nucléole pour subir un nouveau pliage ou une dégradation. L’expression de protéines amyloïdes agrégées dans le nucléoplasme inhibe l’entrée des protéines incorrectement repliées dans le nucléole au cours du stress thermique, alors que la protéine dipeptide à structure répétée (DPR) empêche leur sortie pendant la récupération. L’altération de la protéostasie gérée par le nucléole par les protéines amyloïdes ou DPR pourrait contribuer à la toxicité cellulaire.   
Le repliement incorrect des protéines est lié à un état pathologique ; alors comment les cellules de mammifères font-elles pour gérer le fardeau d’un repliement incorrect des protéines dans le noyau ? Une étude récente publiée dans Science (Frottin et al., 2019) a démontré que sous stress protéotoxique, le nucléole pourrait stocker quelques protéines incorrectement repliées pour repliement nouveau ou dégradation. Fatima Amer-Sarsour, Avraham Ashkenazi dans Trends in Cell Biology, publication en ligne en avant-première, 28 août 2019

Source iconographique, légendaire et rédactionnelle : Science Direct / Traduction et adaptation : NZ

Aucun commentaire: