jeudi 5 septembre 2019

#trendsincognitivesciences #réchauffementclimatique #sciencescognitives La Crise Climatique Nécessite l’Attention des Scientifiques des Sciences Cognitives

Différentes populations de personnes, classées selon leur perception du réchauffement climatique anthropique global
Catégorie 1: Non-acceptation de l'existence d'un réchauffement climatique anthropique global - Non-acceptation de ses impacts - Aucune action à entreprendre
Catégorie 2: Acceptation de l'existence d'un réchauffement anthropique global - Non-acceptation de ses impacts Aucune action à entreprendre, toutefois
Catégorie 3:  Acceptation de l'existence d'un réchauffement climatique global et de ses impacts - Actions limitées à engager, avec quelques changements de mode de vie à titre personnel
Catégorie 4: Acceptation de l'existence d'un réchauffement climatique global et de ses impacts - Actions collectives et personnelles à engager, exercer des pressions auprès des pouvoirs et des élus, joindre la désobéissance civile
Afin de se prémunir contre les conséquences dévastatrices d’un réchauffement climatique anthropique global, une action collective immédiate ayant pour but la réduction des émissions de combustible est nécessaire. Les scientifiques des sciences cognitives occupent une position particulière dans la facilitation de l’action collective visant à trouver les facteurs sous – jacents de conviction et d’action, et dans l’enseignement aux étudiants de l’attitude à adopter face au problème le plus crucial de leurs vies.  Adam R. Aron, dans Trends in Cognitive Sciences, publication en ligne en avant-première, 3 septembre 2019

Source iconographique, légendaire et rédactionnelle : Science Direct / Traduction et adaptation : NZ

Aucun commentaire: