lundi 18 novembre 2019

#trendsincancer #thérapiecytotoxique #thérapiemigrastatique Migrastatique : Rediriger la Recherche et Développement dans le domaine des Cancers Solides du Côté des Métastases ?

Comparaison entre la Thérapie Cytotoxique et la Thérapie Migrastatique

L’image illustre les avantages conceptuels des suggestions apportées par la thérapie migrastatique en comparaison de la thérapie cytotoxique du cancer. La situation de départ (à gauche) est une masse tumorale incluant déjà un nombre réduit de cellules résistantes à la thérapie (décrite en rouge). Dans la thérapie cytotoxique (haut de la figure), le traitement mène initialement au rétrécissement de la tumeur mais, du fait qu’elle n’affecte pas la migration cellulaire en tant que telle, quelques cellules (à la fois résistantes et sensibles) envahissent les tissus environnants et donnent naissance aux métastases (générées pour la plupart par des cellules résistantes). De plus, les cellules résistantes sont responsables de la repousse de la masse tumorale originale, à un moment donné. Différentes nuances de rouge illustrent que les cellules résistantes portent en elles différents vécus génétiques et épigénétiques. Dans la branche migrastatique (bas de la figure), la taille de la tumeur primaire n’est pas affectée de manière significative. L’invasion des tissus environnants, cependant, est très faible – du fait de l’inefficacité du processus métastatique, aucune métastase n’apparaîtra. Le faible nombre de cellules résistantes (elles ne possèdent pas d’avantage de croissance) n’augmente pas avec le temps, et la taille globale de la tumeur n’augmente que très peu.        
Le concept de migrastatique permet le développement d’une nouvelle classe de médicaments, qui ne sont ni cytotoxiques ni antiprolifératifs ; mais uniquement dirigés vers l’inhibition de la mobilité des cellules cancéreuses. Du fait que la voie de signalisation est ouverte, et que les candidats médicaments migrastatiques ont été décrits, il maintenant temps d’entrer dans une ère nouvelle de traitement antimétastatique. Daniel Rosel, et al, dans Trends in Cancer, publication en ligne en avant-première, 16 novembre 2019

Source iconographique, légendaire et rédactionnelle : Science Direct / Traduction et adaptation : NZ

Aucun commentaire: