vendredi 31 janvier 2020

#cell #VIH1 #anticorpsneutralisant Restriction de l’échappement de VIH-1 par un Anticorps Neutralisant Puissant à Large Spectre

Essai de thérapie du VIH-1 par injection de bNAbs in vivo chez des modèles de rongeurs de laboratoire.

Les anticorps neutralisants à large spectre (bNAbs) représentent une approche prometteuse de prévention et de traitement de l’infection par le VIH-1. Cependant, l’échappement viral par mutation de l’enveloppe glycoprotéique (Env) du VIH-1 en limite les applications cliniques. Ici, nous décrivons 1-18, un nouveau site de liaison CD4 (CD4bs) bNAb à spectre exceptionnel (97%) et puissance exceptionnelle (GeoMean IC50=0.048 μg/mL). Il est à noter que 1-18 est insensible aux mutations typiques d’échappement et, de fait, surmonte la résistance du VIH-1 aux autres CD4bs bNAbs. De plus, un profilage mutationnel des antigènes a dévoilé les voies restreintes d’échappement du VIH-1. Élément de ce fait des plus prometteurs sur le plan thérapeutique, 1-18 parvient à supprimer la virémie du VIH-1, même seul, chez les souris humanisées infectées par le VIH-1, sans sélection des variants de résistance virale. Une structure de 2.5 Å identifiable par cryo-microscopie électronique d’un complexe Env 1-18-BG505SOSIP.664 a révélé que ces facultés sont vraisemblablement facilitées par une insertion d’une chaîne lourde et qu’elles augmentent les contacts inter-promoteurs. La capacité de 1-18 à restreindre effectivement les voies d’échappement du VIH-1 fournit une option nouvelle de prévention des infections par le VIH-1. Philipp Schommers, et al, dans Cell, publication en ligne en avant-première, 30 janvier 2020

Source iconographique, légendaire et rédactionnelle : Science Direct / Traduction et adaptation : NZ

Aucun commentaire: