vendredi 10 janvier 2020

#thelancetoncology #cancerdelaprostate #scoredegleason Approches de l’apprentissage en profondeur pour l’évaluation des biopsies de la prostate par le score de Gleason

Imagerie par microscopie optique d'un cancer de la prostate. Copyright J.L. KEMENY / SCIENCE PHOTO LIBRARY

Les scores de Gleason sont appliqués par les pathologistes sur la base de la morphologie du cancer de la prostate pour décrire la perte de structure du tissu; ils sont fortement corrélés avec l’agressivité de la maladie et le devenir des patients. 
Le système de classification Gleason catégorise les tissus tumoraux en 5 niveaux de configurations, allant du niveau 1 (risque faible) au niveau 5 (risque élevé). Bien que le score de Gleason soit, depuis longtemps déjà, associé au risque de récidive et de métastatisation du cancer de la prostate, de nombreuses divergences de vues sont à dénombrer entre les observateurs, pour ce qui est notamment des grades intermédiaires de la maladie. L’observation en profondeur, une approche dite « automatique » réalisée à l’aide de l’imagerie utilisant des agents marqués (…) s’est montrée utile dans une grande variété de domaines similaires en pathologie numérique.  
Deux articles originaux publiés dans The Lancet Oncology par Ström et al et Bulten et al*, utilisent l’observation en profondeur et le système de score de Gleason d’évaluation du degré d’un cancer de la prostate dans les images numériques obtenues sur des biopsies. Anant Madabhushi, Michael D Feldman, Patrick Leo, Commentaire, dans The Lancet Oncology, publication en ligne en avant-première, 8 janvier 2020

Source iconographique, légendaire et rédactionnelle : The Lancet Online / Traduction et adaptation : NZ

Aucun commentaire: