mardi 4 février 2020

#thelancethaematology #maladiedecastleman #siltuximab Innocuité à long terme du siltuximab chez des patients atteints de la maladie de Castleman multicentrique idiopathique : analyse d’étude d’extension prévue à l’avance de deux essais ouverts

Maladie de Castleman. Micrographie à agrandissement moyen d'une hyperplasie d'un ganglion lymphatique angiofolliculaire.
Source iconograpjique et légendaire: https://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Castleman_disease_-_intermed_mag.jpg

Le Siltuximab est recommandée par consensus international comme traitement de première intention de la maladie de Castleman sur la base d’une efficacité durable et de données d’innocuité. Cette étude visait à évaluer l’innocuité à long terme et l’activité du siltuximab jusqu’à six années de traitement.

Cette étude est une d’étude d’extension en ouvert d’un essai de phase 1 et d’un essai de phase 2, réalisé dans 26 hôpitaux dans le monde. Les patients des deux études avaient au moins 18 ans et atteints d’une maladie de Castleman symptomatique et histologiquement confirmée. La présente étude d’extension a recruté 60 patients pour sa réalisation parmi ceux qui avait participé aux précédents essais jusqu’à leur terme, sans progression de la maladie sous siltuximab. Les patients ont reçu des perfusions de siltuximab à raison de 11 mg / kg toutes les trois semaines (ou toutes les 6 semaines) jusqu’à 6 ans. (...). Le critère principal d’évaluation était l’innocuité du siltuximab, mesurée à chaque cycle d’administration de médicament. (…).

Le recrutement des patients dans l’étude de phase 1 a été réalisé entre le 20 juin 2005 et le 15 septembre 2019, et le recrutement des patients dans l’étude de phase 2 était réalisé du 11 avril 2011 au 15 janvier 2014. La durée médiane de suivi était de 6 ans (Intervalle Interquartile [IQR] 5.11-7.14). La durée médiane de traitement, du début des essais précédents jusqu’à la fin de la présente étude, était de 5.5 ans (IQR 4.26-7.14). Le Siltuximab était bien toléré ; cependant, des évènements indésirables de grade 3 ou plus étaient rapportés chez 36 (60%) patients sur 60, les plus communément relevés étant hypertension (huit [13%]), fatigue (cinq [8%]), nausée (quatre [7%]), neutropénie (quatre [7%]), et vomissement (trois [5%]). 25 (42%) patients ont rapporté au moins un évènement indésirable grave, ce plus communément relevé étant infection (huit [13%]). Seuls deux évènements indésirables graves, polycythémie et rétention urinaire, ont été considérés comme liés au Siltuximab. 18 patients ont quitté l’étude avant son terme, soit pour recevoir du siltuximab localement, soit du fait d’une progression de leur maladie, soit du fait d’évènements indésirables (deux), soit du fait d’autres raisons (six). Aucun décès n’a été rapporté.

Ces résultats montrent que le siltuximab est bien toléré à long terme et qu’il fournit d’importantes évidences pour son application comme traitement pour une vie entière chez des patients atteints de maladie de Castleman idiopathique multicentrique qui le requièrent. Prof Frits van Rhee, MD, et al, dans The Lancet Haematology, publication en ligne en avant-première, 3 février 2020

Financement : Janssen R&D et EUSA Pharma

Source : The Lancet Online / Traduction et adaptation : NZ    

Aucun commentaire: