lundi 24 février 2020

#trendsincellbiology #radeaulipidique Radeaux Lipidiques : les Controverses Résolues, les Mystères Persistent

Des Interactions Lipidiques Différentielles Sont la Force Motrice des Organisations Latérales

(A) Les lipides saturés et le cholestérol interagissent plus favorablement entre eux qu’avec les lipides insaturés. (B) Collectivement, ces interactions différentielles orientent la tendance entropique vers une organisation aléatoire. Lorsque les interactions variées représentent le phénomène de réorganisation prédominant, des domaines latéraux stables sont formés. 

L’hypothèse des radeaux lipidiques émet le postulat selon lequel les interactions lipides-lipides peut organiser latéralement des membranes biologiques en domaines aux structures, compositions et fonctions distinctes. Cette proposition a de la même manière exalté et frustré la recherche dans le domaine des membranes pendant des décennies. Alors que les principes physicochimiques qui sous-tendent les domaines générés par les lipides ont été explorés et bien compris, l’existence et la pertinence de tels domaines dans les cellules reste énigmatique, malgré des recherches effectuées sur des décennies. Ici, nous passons en revue les fondements conceptuels de l’hypothèse du radeau et procédons à des discussions critiques des données cellulaires se contredisant mutuellement, en nous focalisant sur la composition, les propriétés et l’existence même des radeaux lipidiques restant irrésolues. Finalement, nous soulignons les récentes avancées qui pourraient résoudre les controverses existantes et suggérons des approches générales permettant de d’aller au-delà de la seule question de l’existence des radeaux, jusqu’à la compréhension de leur signification physiologique. Ilya Levental, Kandice R. Levental, Frederick A. Heberle dans Trends in Cell Biology, publication en ligne en avant-première, 20 février 2020

Source iconographique, légendaire et rédactionnelle : Science Direct / Traduction et adaptation : NZ  

Aucun commentaire: