mercredi 25 mars 2020

#thelancetrespiratorymedicine #masquefacial #COVID-19 Utilisation rationnelle des masques faciaux et pandémie du COVID-19

Masque facial FFP2.
Source iconographique: https://pixabay.com/photos/respirator-ffp2-drape-corona-virus-4935049/

Depuis l'émergence de l’épidémie du syndrome respiratoire aigu sévère due au coronavirus 2 (severe acute respiratory syndrome coronavirus 2 [SARS-CoV-2] dans le texte), virus causant la maladie au coronavirus 2019 (COVID-19); l’utilisation des masques est devenue omniprésente en Chine et d’autres pays Asiatiques comme la Corée du Sud et la Japon. Quelques municipalités de Chine ont renforcé les politiques de port du masque dans les lieux publics ; cependant, les directives édictées par le gouvernement Chinois ont adopté une approche basée sur les risques, pour ce qui est des recommandations formulées pour l’utilisation des masques par les personnels des services de soins, et par la population générale. 
Nous avons comparé les recommandations en matière d’utilisation des masques selon les autorités de santé (…). Selon les recommandations clairement formulées, toutes les personnes présentant des symptômes, qu’il s’agisse de personnels de santé ou non, ONT L’OBLIGATION DE PORTER UN MASQUE. 
Quoi qu’il en soit, des disparités existent pour ce qui est du respect de ces recommandations, à la fois dans la population générale et de la part d’individus soumis à un cadre, dans un contexte communautaire notamment. Par exemple, la Direction Générale de la Santé des États-Unis d’Amérique a émis un avis contre la vente de masques pour usage par les personnes saines. L’une des raisons à cela est de freiner l’utilisation généralisée des masques faciaux, par souci d’en réserver les stocks disponibles à l’usage des professionnels opérant dans les hôpitaux et autres centres de soins. L’universalisation de l’utilisation des masques dans un contexte communautaire est également déconseillée, du fait que le masque facial ne fournit aucune protection efficace contre l’infection au coronavirus.    Shuo Feng, et al, dans The Lancet Respiratory Medicine, publication en ligne en avant-première, 20 mars 2020

Source : The Lancet Online / Traduction et adaptation : NZ

1 commentaire:

Actualités Scientifiques - Médicales a dit…

Ce qui apparaît entre les lignes ici, c'est que la masque est un frein à la propagation du coronavirus, et non pas une protection contre le coronavirus...