lundi 9 mars 2020

#trendsinendocrinologyandmetabolism #SOPK #inositols Inositols et Syndrome des Ovaires Polykystiques

Voies de Signalisation Intracellulaire du Myo-Inositol et du D-Chiro-Inositol comme Messagers Secondaires*.

Abréviations : AC, Adénylate cyclase ; AMH, hormone anti-Müllerienne ; DCI, D-chiro-inositol ; E2, estradiol ; ER, réticulum endoplasmique ; FSH, hormone folliculo stimulante ; FSHR, récepteur à la FSH ; G, glucose ; Gαs, protéine G hétérodimérique ; GLUT-4, transporteur de glucose de type-4 ; GS, glycogène synthase ; InsP3, Inositol-3-phosphate ; IPG, inositolphosphoglycan ; IP3-R, récepteurs à InsP3 ; IR, récepteur à insuline ; MI, myo-inositol ; P, phosphate ; PDH, pyruvate déshydrogénase ; PKA, protéine kinase A.

Cette revue de littérature détaille les rôles physiologiques des agents sensibilisateurs à l’insuline, le myo-inositol (MI) et le D-chiro-inositol (DCI). Dans l’ovaire humain, MI est un messager secondaire de l’hormone folliculo-stimulante (FSH) et DCI est un inhibiteur des aromatases. Ces activités permettent le traitement du syndrome des ovaires polykistiques (SOPK), basé sur l’administration combinée de MI et de DCI, et où le meilleur rapport MI : DCI est de 40 :1 . De plus, MI amplifie l’effet de la metformine et du clomiphene sur la fertilité des femmes atteintes de SOPK souhaitant une grossesse. Comme un transit intestinal altéré peut mener à un traitement à base d’inositol inefficace, nous discutons également des données nouvelles sur l’utilisation de l’alpha-lactalbumine pour favoriser l’absorption de l’inositol. Dans l’ensemble, les activités physiologiques de MI et de DCI dictent les dosages et le moment auquel il faut procéder à la supplémentation en inositol dans le traitement de SOPK. Fabio Facchinetti, et al, dans Trends in Endocrinology and Metabolism, publication en ligne en avant-première, 9 mars 2020

Source iconographique, légendaire et rédactionnelle : Science Direct / Traduction et adaptation : NZ

*Cliquer sur l'image afin d'en obtenir la meilleure résolution.

Aucun commentaire: